La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -233-Théâtre National de Chaillot ~ Saison 2015/2016

Renforcer l’irrigation de l’art

Renforcer l’irrigation de l’art - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre national de Chaillot
Didier Deschamps © D. R.

Entretien Didier Deschamps

Publié le 25 mai 2015 - N° 233

Didier Deschamps, directeur du Théâtre National de Chaillot depuis 2011, réaffirme ses axes de travail et ses ambitions. 

Peut-on dire Chaillot : Théâtre National de la Danse ?

Didier Deschamps : On peut le dire depuis longtemps, dans la mesure où le théâtre consacre l’essentiel de ses moyens à la danse, en termes de programmation, de montants de coproduction ou production, de temps de travail d’artistes… C’est-à-dire l’ensemble des éléments qui définissent l’activité d’une maison. Le théâtre continue de s’inscrire d’une manière significative dans notre programmation mais dans des proportions moindres, parce que c’est le résultat de mon propre cheminement à l’intérieur de cette maison, et également parce que l’on est dans une situation économique dont on peut craindre qu’elle ne joue en défaveur de la danse. La danse devient trop souvent une variable d’ajustement des budgets artistiques. Dans toute discipline, nous accueillons des artistes internationaux, et nos productions rayonnent à l’étranger.

A Chaillot, est-on protégé, ou doit-on toujours avoir son bâton de pèlerin pour défendre la danse ?

D. D. : Les deux à la fois. Evidemment au regard de beaucoup d’autres endroits, nous sommes protégés des aléas que rencontrent des structures qui dépendent des changements politiques. Un théâtre national est sur une autre trajectoire, avec moins de fragilités. Mais les combats restent les mêmes. Il faut faire valoir les combats de la danse à tous les niveaux, à tous les échelons, sur tous les territoires.

« Il faut faire valoir les combats de la danse à tous les niveaux. »

Que signifie être artiste associé à Chaillot ?

D. D. : Cela recouvre des réalités différentes, que je ne tiens surtout pas à modéliser et à uniformiser. Avoir des artistes associés ici, c’est d’abord se donner la possibilité de les accompagner d’une manière adaptée à leurs besoins et à leurs attentes, de rendre toujours plus fortes la présence et la création artistiques dans ce théâtre. A partir de la saison prochaine nous poursuivons de très belle manière un compagnonnage avec Carolyn Carlson, et nous initions trois nouvelles associations. Pour la première fois, dans le domaine du jeune public avec Olivier Letellier, qui depuis trois ans développe des activités à Chaillot. Le contenu d’une résidence était déjà là ! Nous avons voulu simplement lui donner davantage de visibilité. Nous nous associons aussi à Anne Nguyen, qui commence l’année prochaine par une diffusion, et à Rocio Molina, qui va initier ce qu’elle appelle des Impulsos, des temps de résidence ici qui donneront lieu à des présentations du travail réalisé dans ses ateliers. Avec tous ces artistes, se mettront en place des productions, y compris des productions déléguées. A chaque fois, de nombreuses actions culturelles sont lancées à l’initiative des artistes, in situ ou hors Chaillot. Et nous poursuivons notre programme reliant artistes et publics intitulé L’Art d’être spectateur, très apprécié.

Qu’en est-il de vos moyens globaux ?

D. D. : Nous avons un schéma triennal de subvention avec le ministère de la culture, qui prévoit 1% d’augmentation en 2015, puis en 2016 et 2017. Contrairement aux années passées, nous sommes de nouveau en progression, ce qui dans le contexte budgétaire actuel est tout à fait significatif. Nous sommes très reconnaissants envers l’Etat d’avoir pris en compte la réalité de nos besoins et de nos ambitions. L’une des grandes difficultés aujourd’hui, c’est l’absence de la salle Gémier. On la retrouvera dans deux saisons, et l’on verra alors toute la capacité de ce lieu à répondre à ses missions !

 

Propos recueillis par Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Théâtre National de Chaillot ~ Saison 2015/2016
du Samedi 19 septembre 2015 au Vendredi 1 juillet 2016
Théâtre national de Chaillot
1 Place du Trocadéro et du 11 Novembre, 75016 Paris, France

Tél. : 01 53 65 30 00. www.theatre-chaillot.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre