La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -139-Focus Festival Mondial des théâtres de Marionnettes Charleville-Mézières sous le soleil de la Méditerranée

Rencontre : Christophe Milhau, coordinateur général, poursuit l’action entreprise par Jacques Félix, fondateur du festival disparu en janvier dernier.

Rencontre :
Christophe Milhau, coordinateur général, poursuit l’action entreprise par
Jacques Félix, fondateur du festival disparu en janvier dernier. - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 juin 2006 - N° 139

Quelle est la philosophie de cette manifestation ? Elle s’inscrit dans la continuité de la vision de Jacques Félix qui concevait […]

Quelle est la philosophie de cette manifestation ?

Elle s’inscrit dans la continuité de la vision de Jacques Félix qui concevait
ce rendez-vous comme une fête de l’amitié et un état des lieux des arts de la
marionnette, où se croisent des artistes venus du monde entier. Il avait
lui-même beaucoup soutenu les créateurs des pays en développement qui pâtissent
généralement de piètres conditions de travail, en favorisant leur
professionnalisation et leur insertion dans des réseaux d’échanges artistiques.
Cette dynamique festive, populaire, conviviale et internationale forge
l’identité du festival, de même que l’active participation des habitants qui
hébergent les compagnies gratuitement chez eux et aident bénévolement à
l’organisation. Cette édition renouera aussi avec une programmation très ouverte
à la création contemporaine et aux jeunes troupes, qui représentent la moitié
des invités. Beaucoup sont d’ailleurs issues de l’Ecole nationale supérieure des
arts de la marionnette de Charleville-Mézières, créée en 1987.

La dimension mondiale du festival se traduit-elle par une forte diversité
culturelle ?

Depuis 1972, quelques trente nations sont représentées à chaque édition, ce
qui témoigne du désir d’aller à la rencontre d’autres cultures à travers la
marionnette. Les traditions demeurent très prégnantes dans de nombreux pays où
le spectacle vivant reste axé sur les arts traditionnels, pratiqués d’ailleurs
souvent par les populations, dans le cadre de fêtes villageoises. Nombre de
troupes accueillies à Charleville-Mézières n?avaient jamais quitté leur
territoire auparavant, comme celles du Vietnam, de la Birmanie, du Mali? Le
festival permet de découvrir cette diversité culturelle très vivace. Il sert
aussi de tremplin et favorise le métissage. Par exemple, les marionnettistes sur
eau du Vietnam travaillent aujourd’hui avec des artistes occidentaux et
s’ouvrent à la création contemporaine.

Quelles sont les tendances actuelles qui se dessinent dans ce panorama 2006 ?

Les compagnies semblent délaisser le gigantisme des grandes formes pour des
spectacles plus intimistes, plus personnels, qui tissent un lien très proche
avec le spectateur. Beaucoup de propositions reviennent ainsi au jeu de mains,
qui se pratiquait il y a vingt ans mais qui avait été écarté au début des années
90 par l’émergence du théâtre d’objets. De même, la marionnette à fil, qui avait
presque disparue, resurgit aujourd’hui. La création obéit ainsi à des cycles :
les marionnettistes redécouvrent des techniques existantes un peu tombées en
désuétude et les utilisent dans une écriture et un propos différents pour en
tirer des possibilités expressives inédites.

Comment l’irruption des nouvelles technologies a-t-elle influé sur l’art de
la manipulation ?

Elle constitue une évolution naturelle et enrichit la palette des outils.
Autrefois, le marionnettiste était caché derrière le castelet, puis il est monté
sur scène et a développé le travail d’interprétation. Aujourd’hui il manie la
vidéo, les projections, les effets spéciaux, visuels ou sonores’. qui
appartiennent à notre expérience quotidienne. Les utilisations sont multiples :
elles permettent par exemple de modifier la perception de l’objet par des effets
de loupe ou d’illusion, de montrer la fabrication de l’image en juxtaposant la
manipulation et le résultat final, ou encore d’instaurer un jeu interactif avec
le public.

Cette édition met le cap sur le bassin méditerranéen. Pourquoi ?

Cette orientation avait été décidée par Jacques Félix, grand humaniste qui
était sensible à la situation dans cette région et souhaitait réunir des
artistes au-delà des conflits religieux et nationaux. Cette thématique se
déclinera par des expositions et des spectacles venus des rives de la
Méditerranée. On pourra ainsi explorer avec la marionnette l’univers du conte,
si riche dans ce berceau de civilisation.

 

A propos de l'événement



Page réalisée par Gwénola David



Festival Mondial des théâtres de marionnettes, du 15 au 24 septembre 2006, à
Charleville-Mézières (08). Accueil au 03 24 59 81 05, billetterie au 03 24 59 04
00. Rens. www.festival-marionnette.com.


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre