La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -227-Centre national du Théâtre

Propos recueillis / Laure Adler

Propos recueillis / Laure Adler - Critique sortie Théâtre
© Radio France Christophe Abramowitz

Publié le 26 novembre 2014 - N° 227

Une nécessité vitale pour la littérature

Présidente, cette année, du jury du Grand Prix de littérature dramatique, Laure Adler revient sur le rapport qu’elle entretient avec l’écriture théâtrale.

« Il est difficile, pour moi, de lire la littérature dramatique. Tant à cause de l’imagination que cet exercice requiert, que par la projection qu’elle nécessite vers les corps qui habiteront, un jour, les paroles déposées sur le papier. Et pourtant, quel bonheur quand un texte “vous prend”. Ça doit palpiter, vous empoigner, vous faire partir loin. Ça doit vous séduire aussi par le style, par les enjeux de la langue ou de la forme. Les coups de foudre arrivent comme une évidence : comme un texte que l’on attendait depuis longtemps. Il peut être le symptôme de ce que nous vivons dans le temps présent. Et là, par ses fulgurances, il va nous signifier beaucoup plus qu’un texte d’une autre discipline… C’est pour cette raison que la publication d’œuvres théâtrales constitue une nécessité vitale pour le présent de la littérature.

Des univers contrastés

Car ces textes – qui font partie totalement, complètement de la littérature – l’alimentent sans cesse, comme une sorte de réservoir. En tant que présidente du jury, j’ai eu à cœur d’entendre et de défendre tous les types d’écriture. Chacun des projets qui nous sont parvenus avait son style, son univers, son tempo. Et je dois dire qu’il a été très difficile de devoir abandonner certaines pièces, tant leur qualité et leur intensité, dans des univers contrastés, était évidente. J’espère de tout cœur que l’écriture théâtrale sera le plus vite possible reconnue comme un type d’écriture majeure à l’intérieur du champ de la littérature générale. J’espère qu’elle fera de plus en plus l’objet de l’attention des lecteurs, au lieu d’être considérée comme un genre, voire un sous-genre. Peut-être que, modestement, ce prix y contribuera. »

 

Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat

 

 

 

Centre national du Théâtre, 134 rue Legendre, 75017 Paris. Tél. 01 44 61 84 85. www.cnt.asso.fr

A propos de l'événement


134 Rue Legendre, 75017 Paris, France
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre