La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -288-Bonlieu ~ Scène nationale Annecy

Les transformations de François Chaignaud

Les transformations de François Chaignaud - Critique sortie  Annecy Bonlieu - Scène Nationale d'Annecy
© Bernard Schröder François Chaignaud, dans le solo Dumy Moyi

Temps fort / Grand Format

Publié le 27 octobre 2020 - N° 288

Artiste associé à Bonlieu, le danseur, chanteur, historien et performeur François Chaignaud y présente cinq spectacles qui nous invitent à de passionnants déplacements. La nouvelle création de Cecilia Bengolea complète le voyage.

La danse, pour François Chaignaud, doit à la fois être le lieu d’une expérience présente, bien réelle, et de résurgence d’expressions et d’existences passées, historiques. Depuis la création en 2005 de sa compagnie Vlovajob Pru avec la danseuse et chorégraphe Cecilia Bengolea, l’artiste explore des danses d’hier. En les faisant cohabiter avec des corps et des langages contemporains, il crée des rencontres, des tensions, au carrefour d’époques et traditions diverses. Depuis Duchesses créé en 2009 jusqu’à sa dernière pièce GOLD SHOWER qu’il a répétée dans le lieu, le danseur, chanteur, historien et performeur s’y livre avec différents collaborateurs à toutes sortes de transformations. Mêlant danse et chant, sensualité et spiritualité, les pièces de son répertoire nous convient à une quête : celle d’un corps joyeux, étranger aux frontières communément admises. Un corps libre.

Du boléro au butô

L’immersion dans les territoires pluriels de François Chaignaud commence par Duchesses, conçu et interprété avec la chorégraphe Marie-Caroline Hominal. Une performance de hula hoop, qui nous conduit « entre extase aride, méditation radieuse et hypnose cruelle ». Avec Soufflette, créé avec Romain Brau et le compositeur Jostein Gundersen, direction les XIIème et XIII siècles pour une fête chantée et dansée. Pensé comme un « antidote aux rituels du théâtre occidental, de sa frontalité, de sa périodicité », le solo Dumy moyi nous fait quant à lui vivre un récital polyglotte dans l’intimité des interprètes. Un Boléro, co-écrit avec Dominique Brun, nous invite ensuite à rejoindre non seulement Ravel, mais aussi la skirt danse du début du XXème et le butô. Lequel est aussi au cœur de GOLD SHOWER, où le chorégraphe met en scène sa rencontre avec le maître Akaji Maro. La dernière étape de la traversée est assurée par Cécilia Bengolea et son Oneness – Party animal. Car dans la galaxie François Chaignaud, le dancehall peut très bien se marier au boléro et au butô.

 

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Les transformations de François Chaignaud
du Mardi 9 mars 2021 au Jeudi 11 mars 2021
Bonlieu - Scène Nationale d'Annecy
1 rue Jean-Jaurès, 74000 Annecy.

Tél. : 04 50 33 44 11. www.bonlieu-annecy.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant