La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -142-Un théâtre universel, au c?ur de l?être

Les Rendez-vous Chorégraphiques : prévoir d’y faire un saut !

Les Rendez-vous Chorégraphiques : prévoir d’y faire un saut ! - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 novembre 2006 - N° 142

A noter dans son agenda culturel : la nouvelle édition des Rendez-Vous
Chorégraphiques de Sceaux qui donne la part belle aux grands chorégraphes
d’aujourd’hui. A l’affiche : Maryse Delente, Frédéric Flamand, Abou Lagraa,
Angelin Preljocaj et Russell Maliphant.

C’est par une belle reprise que le festival de danse de Sceaux ouvre son
édition 2007 : celle du Feu dérobé de Maryse Delente, pièce de l’opulence
chorégraphique, aux images fortes et lyriques, mais aussi pièce de
l’introspection, car la chorégraphe y parle, à demi-mot, d’elle-même. Dans un
noir et blanc et une ambiance dramatique proches de l’esthétique
expressionniste, la pièce déroule les relations de pouvoir entre les hommes et
les femmes, sur la base d’une société patriarcale bousculée par une autre,
matriarcale. La chorégraphe, longtemps à la tête d’une compagnie de femmes, et
qui a vécu les tourments d’un Centre Chorégraphique National, apporte à cette
pièce lourde en symboles une grande force, qu’une reprise saura renouveler et
agrémenter d’une nouvelle lecture. C’est sur la figure de la femme que s’est
également penché le chorégraphe Abou Lagraa pour sa nouvelle création. Notre
« nouvelle star » des plateaux télé a franchi ces dernières années un cap qui
lui ouvre les portes des plus grandes scènes, de l’Opéra en passant par Chaillot
et Sceaux. Depuis Allegoria Stanza, son écriture s’est affinée, allant
plus avant dans la fluidité sans pour autant oublier la forme. Matri(k)is
se déploie sous la forme d’un diptyque : une première pièce réunit deux danseurs
et une femme qui les observe, et s’appuie sur les images vidéo de Charles Picq,
compagnon de route du chorégraphe. La seconde rassemble huit femmes autour de la
symbolique des fleurs et des couleurs, et fait appel à un jeune vidéaste pour
puiser aux sources de l’identité féminine, celle de Lilith, la femme
matricielle.

De la beauté expressionniste au formalisme abstrait

Soumission et révolte : encore une histoire de femmes, puisque c’est sous les
traits d’une danseuse qu’Angelin Preljocaj a donné vie à l’archange Gabriel lors
de l’Annonciation. Ce beau duo est un bijou de précision, puisqu’au-delà de la
beauté plastique, le mouvement laisse poindre les relations ambiguës entre les
deux femmes. Il est suivi par Noces, reprise d’une pièce fougueuse de
Preljocaj, où mariées et poupées de chiffon ne sont qu’une seule et même entité.
Dans un tout autre registre, mais voisin du Pavillon Noir d’Angelin à Aix, le
directeur du Ballet National de Marseille rend hommage à l’enfant du pays, Le
Corbusier, à travers La Cité radieuse. Plus qu’un essai sur
l’architecture, Frédéric Flamand offre une peinture abstraite des relations
entre le corps et son environnement. Russell Maliphant, chorégraphe venu
d’outre-Manche, pousse lui aussi plus loin le mouvement dans les méandres de la
lumière, de la musique et de la virtuosité. D’une précision extrême, les corps
dessinent l’espace qu’ils habitent et provoquent une danse lisse et fluide, dont
la rigueur et la beauté n?ont déjà pas manqué de séduire la danseuse Sylvie
Guillem, dont un duo de ce programme spécial a été créé par une collaboration
entre le chorégraphe et l’étoile.

Nathalie Yokel

Les Rendez-vous Chorégraphiques de Sceaux, du 27 avril au 30 mai 2007,
avec :

Le Feu dérobé de Maryse Delente, les 27 et 28 avril à 20h45, le 29 avril
à 17h, La Cité radieuse de Frédéric Flamand, les 4 et 5 mai à 20h45, le 6
mai à 17h, Matri(k)is d’Abou Lagraa, les 11 et 12 mai à 20h45, Noces
et Annonciation d’Angelin Preljocaj, les 24, 25 et 26 mai à 20h45,
Flux
, Transmission et Push de Russell Maliphant, les 29 et 30
mai à 20h45 aux Gémeaux, scène nationale de Sceaux, 49 avenue Georges
Clemenceau, 92330 Sceaux. Tel : 01 46 61 36 67.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre