La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -269-Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie

L’éclosion de formes en évolution constante

L’éclosion de formes en évolution constante - Critique sortie Cirque
© Thomas Guibert Yveline Rapeau

Yveline Rapeau / Entretien

Avec l’ouverture de la Maison des artistes sur le site de La Brèche, la plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie dirigée par Yveline Rapeau fait de l’accueil des compagnies une de ses priorités. Les 11 créations de la saison, dont 7 dans le cadre du Festival SPRING, confirment aussi l’engagement de la structure au service de la pluralité du cirque.

En quoi, avec la Maison des artistes qui sera inaugurée à Cherbourg le 13 mars lors du Festival SPRING (15 mars – 18 avril 2018), La Brèche se met-elle au diapason des nouveaux besoins des compagnies de cirque ?

Yveline Rapeau : Avec la structuration du secteur professionnel du cirque, la manière de travailler des compagnies a beaucoup changé. En une vingtaine d’années, les équipes artistiques sont devenues des porteuses de projets, avec des organisations similaires à celles de micro-entreprises. Il faut donc à ces compagnies non seulement des plateaux de répétition, mais aussi des bureaux et des salles de réunion. En plus de conditions de séjour agréables, c’est ce qu’offre la Maison des artistes, qui est aussi équipée d’un studio numérique.

Ce lieu sera également ouvert à des non-circassiens.

Y.R. : Deux nouveaux types de résidences sont en effet proposés. Le premier, à des artistes de toutes disciplines autres que le cirque contemporain ayant une curiosité ou une appétence pour ce dernier, afin de créer un espace de croisements possibles. Le second, que l’on surnomme la « Villa Médicis du cirque », à des chercheurs, auteurs ou journalistes qui ont un projet de publication sur le cirque qui nous occupe.

« Je veux montrer la grande diversité du cirque contemporain. »

On retrouve ce désir de croisement du cirque avec d’autres disciplines dans plusieurs des créations de la saison et de SPRING. Pourquoi ce goût pour les formes hybrides ?

Y.R. : À travers ma programmation, je veux montrer la grande diversité du cirque contemporain. Cette année par exemple, on retrouve avec Red Haired Men (11-13 octobre 2018) un artiste que le Pôle soutient depuis ses débuts : le Belge Alexander Vantournhout, dont j’apprécie beaucoup le mélange de danse et de cirque. Nous avons aussi deux créations très musicales : Louées soient-elles mis en scène par David Bobée et dirigé par la chef d’orchestre Iñaki Encina Oyón (les 9 et 10 mars à La Brèche, et les 19 et 20 à l’Opéra de Rouen), Der Freischütz (1 et 3 mars au Théâtre de Caen), fruit d’une rencontre entre la chef Laurence Equilbey et la compagnie normande 14 : 20.

Autre axe fort de la saison : la création féminine.

Y.R. : En effet. Depuis quelques temps, les femmes s’imposent dans le cirque contemporain, aussi bien en tant que directrices de compagnies que comme sujets de spectacles. J’ai donc décidé de donner à cette saison une couleur très féminine, avec par exemple deux créations de Jeanne Mordoj (du 22 au 24 novembre au Cirque-Théâtre d’Elbeuf) et les deux parcours d’artistes de SPRING, consacrés à Raphaëlle Boitel et à Fanny Sorriano de la compagnie Libertivore. Les saisons suivantes seront davantage orientées vers la création internationale, notamment celle d’Afrique et d’Asie.

Propos recueillis par Anaïs Heluin

A propos de l'événement



Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie  


La Brèche, rue de la Chasse Verte, 50100 Cherbourg-en-Cotentin. Tél : 02 33 88 33 99. Cirque-Théâtre d’Elbeuf, 2 rue Augustin Henry, 76500 Elbeuf. Tél :02 32 13 10 50. www.labreche.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant