La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -287-GENERATION SPEDIDAM

Le pianiste Tanguy de Williancourt en concert, et au disque dans les Bagatelles de Beethoven chez Mirare

Le pianiste Tanguy de Williancourt en concert, et au disque dans les Bagatelles de Beethoven chez Mirare - Critique sortie Jazz / Musiques Boulogne-Billancourt
La riche rentrée de Tanguy de Williancourt © Jean-Baptiste-Millot

GENERATION SPEDIDAM / PIANO

Publié le 24 septembre 2020 - N° 287

Du disque aux concerts

Le jeune pianiste fait sa rentrée en signant un nouvel enregistrement très réussi, consacré aux Bagatelles de Beethoven (Mirare).

Tanguy de Williancourt appartient à cette nouvelle génération de pianistes qui pratique la musique de chambre à haute dose et joue les instruments anciens. Il a déjà publié un splendide double-album qu’il consacrait chez Mirare – quel culot, quand on y pense ! -, à l’intégrale des transcriptions wagnériennes de Liszt. Des œuvres qui mettent l’instrumentiste à rude épreuve quand il doit évoquer l’orchestre qui déferle dans l’Ouverture de Tännhauser, comme faire oublier le piano dans l’abstraction religieuse de La Marche vers le Saint Graal de Parsifal. Sur un splendide piano, il réussissait cela en musicien intelligent sachant se laisser porter par la musique.

Trois concerts

Voici que sort un disque consacré aux Bagatelles de Beethoven (Mirare), ces aphorismes musicaux dont la brièveté et la rudesse laissent plus d’un pianiste sur le bord du chemin. Il faut être là tout entier en chaque fragment, tout en laissant de côté son ego pour saisir l’instant d’éternité que Beethoven nous offre, dans la singularité de son propos lapidaire. Et ce disque est à nouveau une réussite ! Oui, quel culot a cette jeunesse pianistique dont le talent n’a rien à envier aux anciens. La rentrée montre l’étendue des talents du trentenaire : « accompagnateur » pour un récital Arnold Schoenberg et Richard Wagner de la soprano Axelle Fanyo, à la Seine Musicale, le 7 novembre ; soliste dans les Variations Goldberg, de Bach, aux Bernardins, le matin du 14 novembre, et enfin piano-fortiste pour un récital Beethoven avec le violoncelliste Raphaël Pidoux, le 19 novembre à la Philharmonie.

Alain Lompech

A propos de l'événement

du Samedi 7 novembre 2020 au Samedi 7 novembre 2020

Seine Musicale, Ile Seguin, 92 Boulogne-Billancourt

à 19h. Tél. 01 74 34 53 53. Avec Axelle Fanyo, soprano.


Collège des Bernardins, 20 rue de Poissy, 75005 Paris. Samedi 14 novembre à 9h45 (le matin). Tél. 01 53 10 74 44. Programme : Variations Goldberg de Bach.


Amphithéâtre - Cité de la musique, 75019 Paris. Jeudi 19 novembre à 20h30. Avec Raphaël Pidoux (violoncelle).


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques