La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -162-reims

Le Manège bouscule les frontières de l’art

Le Manège bouscule les frontières de l’art - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 novembre 2008

C’est en outrepassant les frontières disciplinaires et les lignes géographiques que Le Manège, Scène Nationale de Reims, parcourt Scènes d’Europe.

Ainsi La Maison des petites musiques cachées mêle Mozart, du jazz, folk gaélique, flamenco ou encore sons arabo-andalous. Sous l’inventive direction du compositeur belge Dick van der Harst, quelque vingt-cinq musiciens et danseuses délivrent les pétillantes saveurs de ce mélange audacieux où passion, joie, chagrin et jeu festoient ensemble. Avec Circolando, jeune troupe portugaise, la scène s’invente à la croisée du théâtre, de la danse, de la manipulation d’objets, du cirque, de la musique et de la vidéo. Cavaterra (Creuseterre), premier acte du « cycle de mines », s’enfonce dans les entrailles de la terre pour découvrir l’univers charbonneux des mineurs, entre ombres et lumières. Éloge poétique des matières et des couleurs, cette singulière descente chez les des hommes-taupes navigue à vue dans les zones sombrement rêveuses où la peur et la fatigue étreignent les corps dans leur nuit profonde, où les désirs flous crient silencieusement. Alain Platel retrouve quant à lui Fabrizio Cassol, compositeur nomade et fondateur d’Aka Moon, pour traverser La Passion selon Saint-Mathieu de Bach. Après vsprs, opéra des corps dansant sur Les Vêpres de la Vierge de Monteverdi, pitié ! interroge le sens de la compassion face à la douleur de l’autre quand la condescendance et l’hypocrisie évident chaque jour ce mot. Déployant toute la puissance expressive du mouvement, l’artiste flamand compose une fresque d’une sensualité toute spirituelle qui pointe l’irréductible question existentielle sous l’âpre présent, sans craindre d’évoquer le sentiment religieux. Preuve que l’art se joue toujours des frontières…
 
Gwénola David


La Maison des petites musiques cachées, Dick van der Harst, le 6 novembre à 20 h 30, Cavaterra, par Circolando, les 13 et 14 novembre, à 20 h 30, pitié !  d’Alain Platel et Fabrizio Cassol, les 18 et 19 novembre, à 20 h 30 au Manège. Tél : 03 26 47 30 40. www.manegedereims.com

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre