La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -263-Programme Commun-Lausanne

Lausanne, carrefour de la création contemporaine

Lausanne, carrefour de la création contemporaine - Critique sortie Théâtre Lausanne Théâtre de Vidy
© Astrid Lavanderos

Entretien Vincent Baudriller et Patrick de Rham

Publié le 14 février 2018 - N° 263

Vincent Baudriller, directeur du Théâtre de Vidy depuis 2014, et Patrick de Rham, nouveau directeur de l’Arsenic, s’engagent autour de Programme Commun. 

Quelle a été votre approche de cette quatrième édition ?  

Vincent Baudriller : Après les trois premières éditions, nées de la collaboration initiée avec Sandrine Kuster, directrice de l’Arsenic jusqu’en juillet 2017, Patrick et moi avons décidé de poursuivre et de faire évoluer l’aventure du festival. Programme Commun est associé au festival de danse contemporaine Les Printemps de Sévelin, programmé par le Théâtre Sévelin 36 dirigé par le chorégraphe Philippe Saire, à La Manufacture-Haute école des arts de la scène, et à Circuit, Centre d’art contemporain, nouveau venu de cette édition. Le festival n’a pas de direction : c’est la mise en commun des énergies qui crée la valeur ajoutée et l’événement. Comme chaque fois, nous programmons des artistes de renommée internationale – comme par exemple Christoph Marthaler et Stefan Kaegi -, et des artistes de la scène suisse moins repérés à l’étranger.

Patrick de Rham : C’est pour moi une chance d’être partie prenante dans ce festival qui a dès ses débuts connu un beau succès. Très suivi par le public, il offre aux artistes des institutions lausannoises un tremplin international et une importante visibilité. L’Arsenic comme le théâtre de Vidy mettent en avant la création contemporaine. Auparavant, j’ai dirigé pendant dix ans le festival lausannois Les Urbaines, dédié aux esthétiques émergentes. La cohérence du festival s’inscrit dans une créativité née d’une observation sensible du monde, dans des spectacles qui conjuguent audace formelle et pensée aventureuse, hors des schémas classiques.

« La scène suisse se distingue par son originalité et sa vitalité. » Vincent Baudriller

« Les spectacles conjuguent conjugue audace formelle et pensée aventureuse. » Patrick de Rham

Comment caractérisez-vous la scène lausannoise, et la scène suisse en général ?

V. B. : Lausanne défend la création contemporaine comme peu de villes en Europe. La scène suisse se distingue par son originalité et sa vitalité : une génération d’artistes étonnants émerge, qui font preuve d’une grande liberté. Nous présentons des artistes de Suisse alémanique germanophone et de Suisse romande francophone. Le festival crée ainsi un décloisonnement, alors que les séparations linguistiques demeurent fortes. Chaque année, de nombreux programmateurs de tous horizons se déplacent pour découvrir nos propositions.

P. d. R. : La liberté de création de la scène suisse peut s’expliquer en partie par l’absence de centralisme, qui met en jeu des influences multiples, une pluralité de vérités. Les villes et les cantons, et non pas l’Etat, génèrent une grande diversité de politiques culturelles. Ce localisme favorise aussi l’interdisciplinarité. Aussi, la Suisse n’entretient pas la même relation au répertoire et à l’histoire du théâtre qu’en France. Tous ces facteurs créent un excellent terreau pour l’art contemporain : les artistes défrichent les terrains de leur choix.

 

Propos recueillis par Agnès Santi

A propos de l'événement

Programme commun,
du Mercredi 14 mars 2018 au Dimanche 25 mars 2018
Théâtre de Vidy
Avenue E-H. Jaques-Dalcroze 5, 1007 Lausanne, Suisse.

Tél. : 00 41 619 45 45.


www.vidy.ch   /www.arsenic.ch /  www.programme-commun.ch


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre