La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -235-Saison 2015~2016 de la Comédie de l’Est

L’Apprenti

L’Apprenti - Critique sortie Théâtre Colmar La Comédie de l'Est
Laurent Crovella : crédit André Muller

De Daniel Keene / mes Laurent Crovella / Entretien Laurent Crovella

Après La Petite Trilogie en 2012, le metteur en scène Laurent Crovella crée une nouvelle pièce de Daniel Keene. L’histoire de deux êtres anonymes transformés en héros du quotidien.

« L’histoire d’une tectonique émotionnelle et affective. »

Pourquoi avez-vous eu envie de revenir à l’écriture de Daniel Keene ?

Laurent  Crovella : C’est en 2012, lorsque j’ai mis en scène La Petite Trilogie, que j’ai découvert L’Apprenti. Avec l’équipe, tout au long de notre travail de création, nous avons lu d’autres pièces de Daniel Keene, cherchant les résonnances, les points communs et les divergences d’un texte à l’autre. Quand Guy Pierre Couleau m’a proposé de devenir artiste associé à la Comédie de l’Est, je lui ai tout naturellement proposé de mettre en scène L’Apprenti, avec le secret espoir de partager l’émotion qui nous avait submergés lors de notre première lecture. Je crois, de plus en plus, que mon métier consiste à être un passeur d’émotions entre les auteurs et les spectateurs.

Qu’est-ce qui vous touche le plus dans ce théâtre ?

L. C. : Les personnages de Keene sont, la plupart du temps, des personnages communs. Ils n’ont rien d’extraordinaire, mais derrière le paravent de leur apparente banalité, leur profondeur se révèle. Keene réussit à transformer leur statut : ils deviennent alors des héros du quotidien. Je trouve particulièrement singulier et fascinant la façon dont il dessine ses personnages, la façon dont il met en lumière ces êtres anonymes.

Qui sont, justement, les deux êtres qui se font face dans L’Apprenti ?

L. C. : La pièce, qui se déroule sur une année, au gré des saisons, nous livre les instantanés de la relation qui se tisse entre Julien, un jeune garçon qui, trouvant que son père est trop absent, se cherche un père de substitution, et Pascal, le client d’un café que le jeune adolescent observe depuis la fenêtre de sa chambre. Les treize scènes de cette pièce se présentent comme autant de photographies témoignant d’une relation qui évolue pour repousser la frontière entre possible de impossible. Qui apprend le plus de l’autre, quel est le véritable apprenti ? Cette rencontre bouleverse les habitudes de ces deux personnages. Ils sont déplacés l’un par l’autre, l’un avec l’autre. L’Apprenti pourrait être l’histoire d’une tectonique émotionnelle et affective.

 

Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

L’Apprenti
du Lundi 18 avril 2016 au Vendredi 13 mai 2016
La Comédie de l'Est
6 Route d'Ingersheim, 68000 Colmar, France

Tél. : 03 89 24 31 78. Site : www.comedie-est.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre