La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -151-allan

JAZZ : L’AXE FORT DE L’ALLAN

JAZZ : L’AXE FORT DE L’ALLAN - Critique sortie Jazz / Musiques
Le quartet du violoncelliste Vincent Courtois en concert, temps fort de la saison jazz de L’Allan.

Publié le 10 octobre 2007

Une programmation qui s’ancre résolument du côté des musiques qui cherchent à composer un futur au-delà des oeillères stylistiques. La preuve par ces six concerts.

Vincent Courtois

“What do you Mean by Silence ?” C’est le titre du récent disque de Vincent Courtois, qu’il faut entendre comme autant de bribes de réponses musicales à une question récurrente, essentielle en ces temps de bruits et brouillages de pistes.
Justement, de ce brouhaha intempestif, le violoncelliste se fait l’écho, manipulant son instrument dans tous les sens esthétiques, sans interdit, triturant des effets électroniques, parasitant les lignes claires de la voix de Jeanne Added, déroutant la superbe batterie de François Merville, décapant le saxophone alto de Marc Barron. Suivant le sinueux parcours de son leader, ce quartet parcourt le monde de la musique comme autant de régions à explorer pour y puiser la matière à (s’)inventer.
Jacques Denis.
 
Le 7 décembre 2007 à 20h30


François Couturier

Le pianiste et compositeur honore la mémoire d’Andreï Tarkovsky à travers une création enluminée par une « mise en scène » des images du cinéaste russe…
Paru quelques mois avant le vingtième anniversaire de la disparition d’Andreï Tarkovsky, en décembre 2006, l’album “Nostalgia” souhaitait honorer la mémoire du cinéaste russe dont Couturier eut la révélation en découvrant “Andreï Rublev”. « Depuis ce jour, j’ai vu tous ses films encore et encore… Ce sont de longs poèmes, hypnotiques dans leur lenteur, d’une profonde spiritualité. » Des plans-séquences qui n’ont rien d’une bande-son illustrative mais tout d’une musique cinématique, sans pathos, juste avec une certaine idée de la mélancolie… Ombres lumineuses et lumières noires : cette ode onirique traverse l’écran pour résonner bien longtemps après comme une réflexion poétique sur le sens d’une vie.
Jacques Denis
Le 15 janvier 2008 à 20h30


Brice Martin

Quand le jazz se met à l’heure d’un bassoniste qui veut et vaut le détour.
« Confronter un instrument “grand-père” à notre ère, celle du visuel. » Belle ambition que le projet Le peintre à l’Orange élaboré par Brice Martin, souffleur de basson et leader d’un quartet augmenté d’un vidéaste. Leur enjeu commun est l’improvisation, la construction d’une musique nouvelle qui n’oublie pas ses racines (l’Occitanie et tout le reste…), l’édification d’une alchimie sonore qui n’omette pas les autres dimensions sensorielles… Lauréat de Jazz Migration 2007 et récent prix de soliste au tremplin jazz d’Ile-de-France, Brice Martin fait partie de cette génération de talents qui ne peuvent plus se contenter d’emprunter les voies académiques qui débouchent trop souvent sur des impasses artistiques.
Jacques Denis.
Le 16 octobre 2007 à 20h30


Gesualdo Variations

Rencontre de choc entre deux univers musicaux
Quand l’un des guitaristes les plus iconoclastes du jazz hexagonal relit l’écriture d’un des compositeurs italiens les plus audacieux de la Renaissance, l’oreille se dresse. D’autant que pour interpréter les madrigaux polyphoniques de Gesualdo di Venosa, David Chevallier relie quelques sérieux improvisateurs, à l’image du violoniste Dominique Pifarély, à un ensemble vocal classique, A Sei Voci, qui s’est donné pour mission depuis trente ans de sortir de l’oubli des chefs-d’œuvre de la musique ancienne.
Jacques Denis.
 
Le 13 novembre 2007 à 20h30


Géraldine Laurent 

C’est la saxophoniste applaudie par le monde du jazz depuis deux ans.
Géraldine Laurent vient de publier un album avec son Time Out Trio, entre standards et originaux, salué par les spécialistes du genre. Une musicienne qui a même fait écrire à Jean-Louis Chautemps, expert reconnu pour son franc-parler : « Grâce à Géraldine Laurent, le jazz est une musique d’avenir (…). Elle peut tout. Même l’impossible. »
Jacques Denis.
 
Le 13 mars 2008 à 20h30


Trio de clarinettes

Les clarinettes d’Armand Angster, Jean-Marc Foltz et Sylvain Kassap
Ces trois-là ont parcouru depuis des lustres le monde de toutes les musiques, des plus savantes aux plus surprenantes. Les voilà réunis autour d’un seul instrument, histoire de surprendre le temps présent à la lecture de toutes leurs riches expériences passées.
Jacques Denis.
 
Le 13 mai 2008 à 20h30


Toute la programmation – théâtre, arts du cirque, slam, danse, musique contemporaine, chanson, musique du monde, etc…- est sur : www.lallan.fr et au 0 805 710 710 (appel gratuit).

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques