La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -160-odeon

Entretien François Tanguy

Entretien François Tanguy - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 septembre 2008

La perception en acte

François Tanguy crée Ricercar où le sens en mouvement et la remise en jeu perpétuelle de la situation fondent l’acte théâtral.

À quoi fait référence le terme de ricercar ?
François Tanguy : La ricercar désigne musicalement l’association, la résonance avec la fugue dans la répétition d’un thème avec un contrepoint variant à l’infini. Elle signifie « faire le tour », dans un mouvement de recherche, en rassemblant et renouant des voix diverses, sonores et orales.
 
Quelle est la ricercar du travail de mise en scène ?
F. T. : Ce mouvement précède tous les travaux de rencontre et d’exploration pour construire au fur et à mesure ses règles propres. Il n’y a pas de préalable à l’acte théâtral, si ce n’est d’engager un mouvement et de rencontrer sa propre interrogation. Il faut prendre un point de départ, y convier les corps, les matières et les regards. La mise en scène accompagne ce mouvement de réciprocité. Quelles que soient les configurations, le spectacle a lieu dans l’espace qui provoque l’action, la perception. S’il y avait un personnage, ce serait la perception elle-même.
 
«L’acte théâtral coïncide avec le sens en mouvement. »
F. T. : Le spectacle de théâtre creuse à la fois le lieu théâtral et la théâtralité. Agir et regarder signifient la même chose ; le théâtre est une rencontre. Le commentaire appartient à une autre temporalité. Le public est présent de fait au théâtre, non pas devant un écran de cinéma ou TV, non pas devant une toile de peinture, il est présent sur le site au même titre que l’acteur. Le travail de mise en scène consiste à tenir le motif avec la rigueur nécessaire pour ne pas absorber ni accaparer cette disponibilité du spectateur. Le metteur en scène ne travaille donc pas à la signification de la scène. Il cherche le seuil où la bascule peut se produire au-delà des mécanismes et des automatismes qu’engendre le mouvement. Une sensation est éprouvée à l’intérieur de ce présent scénique, à travers une multitude de conjugaisons mentales et imaginaires. Chacun a une relation différente au corps, à la présence sonore, à la figuration, à l’espace. L’acte théâtral coïncide avec le sens en mouvement, non avec la signification de la représentation.
Propos recueillis par Véronique Hotte


Ricercar,mise en scène de François Tanguy. Du 23 septembre au 19 octobre 2008. Du mardi au samedi à 20h ; le samedi et le dimanche à 15h aux Ateliers Berthier (17ème).

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre