La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -218-Festival des Ecritures du Pôle Culturel d’Alfortville

Entretien David Braun

Entretien David Braun - Critique sortie Théâtre Alfortville Parvis des Arts
© D. R.

Bulles / de et mis en espace par David Braun

La famille, entre vaudeville et tragédie

Un bidet, des écrevisses, des bougies d’anniversaire, une bonne enfermée dans le placard et des paroles jaillissantes comme des bulles : David Braun met en espace sa première pièce de théâtre.

« La famille apparaît comme un laboratoire de relations humaines en vase clos. »

Quelle est l’histoire que raconte cette pièce ?

David Braun : C’est l’histoire d’un homme trentenaire qui revient dans sa famille, dont la grand-mère malade est entre l’hôpital et la maison. Il n’arrive pas à repartir et se trouve pris dans des conversations sans queue ni tête, et les scènes qu’il vit le replongent dans un passé non réaliste. La grand-mère se met à rajeunir, les aïeux réapparaissent, et il entreprend une plongée fantasmée dans le passé.

Quelle est la source de votre inspiration ?

D. B. : J’ai toujours voulu écrire sur ma famille à la manière d’un vaudeville. Il y avait dans cette famille des personnalités au caractère trempé, un père lié au tragique de l’Histoire, une mère essayant de créer l’harmonie. Il y avait aussi une bonne, que, dans la pièce, je fais enfermer par la mère dans le placard avec des livres de philosophie. Je suis parti dans une exploration fantasmatique : je voulais en faire un vaudeville, mais la dimension tragique s’est imposée, et la pièce joue sur ces deux aspects-là.

Comment définir cette famille ?

D. B. : C’est un mélange de choses très contradictoires. Beaucoup d’affection circule entre les personnages, mais il y a tellement de non-dits confortés par le rituel auquel ils s’accrochent, que la famille apparaît comme un laboratoire de relations humaines en vase clos : des gens qui se fréquentent sans vraiment se connaître. Mais quand on s’aime, est-ce qu’on s’entend nécessairement ? J’ai aussi voulu interroger les effets du temps : qu’est-ce qui change dans les relations entre parents et enfants avec le temps ? L’ensemble compose une forme de spirale. Et puis c’est drôle : on joue sur la langue, sur les mots, entre poésie, incongruité et absurde.

 

Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement

Bulles
du Dimanche 23 mars 2014 au Dimanche 23 mars 2014
Parvis des Arts
Médiathèque du Pôle Culturel, Parvis des Arts, 82 Rue Marcel Bourdarias, 94140 Alfortville, France

23 mars à 14h30. Rencontre avec l’auteur à 15h45.


Festival des Ecritures. Du 22 mars au 1er avril 2014. Pôle Culturel, Parvis des Arts, 94140 Alfortville. Tél. : 01 58 73 29 18. Site : www.pole-culturel.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre