La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -146-Allan

Didier Levallet vu par Michel Orier

Créer en affinité avec les compositeurs : une liberté fondée sur la complicité

Depuis 1988, le chef d’orchestre Philippe Nahon est à la tête de l’Ensemble Ars Nova. Il nous explique ce qui fait la singularité de cette formation dans le paysage de la musique contemporaine.

Publié le 10 mars 2007 - N° 146

« J’aime beaucoup Didier Levallet : c’est un type éminemment respectable. J’ai produit, il y a très longtemps, deux albums avec lui. En […]

« J’aime beaucoup Didier Levallet : c’est un type éminemment respectable.
J’ai produit, il y a très longtemps, deux albums avec lui. En tant que musicien,
il est l’une des figures marquantes de l’histoire du jazz et de la musique
improvisée en France. Très ouvert stylistiquement, il possède un joli son.
Humainement, c’est un personnage merveilleux. Des hommes de sa trempe ne courent
pas les rues. C’est bien qu’il ait accepté de prendre la direction d’une Scène
Nationale, poste traditionnellement réservé aux gens de théâtre ! »

Michel Orier est l’actuel directeur de la MC2 à Grenoble, ex-président du
SYNDEAC et fondateur de Label Bleu.

 

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques