La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -274-Festival de Saint Denis

De la Basilique au territoire, un savoir-faire tourné vers l’avenir

De la Basilique au territoire, un savoir-faire tourné vers l’avenir - Critique sortie Classique / Opéra
Nathalie Rappaport © Christophe Fillieule

Publié le 22 février 2019 - N° 274

Rencontre avec Nathalie Rappaport, directrice du Festival de Saint-Denis.

Après deux éditions marquées par la célébration de l’anniversaire des 50 ans du Festival, quelle est la couleur particulière de cette édition 2019 ?

Nathalie Rappaport : Après la fête musicale de l’an dernier et la présence de grands chefs comme Esa-Pekka Salonen et Valery Gergiev qui ont marqué l’histoire du Festival, l’édition 2019 accueillera Mirga Grazinyte-Tyla, Sir Antonio Pappano ou encore Alexandre Bloch qui dirigent pour la première fois au Festival. C’est une manière de regarder vers l’avenir comme le Festival l’a toujours fait ! De grands chefs « historiques » comme Myung Whun Chung et Sir John Eliot Gardiner, très attendus par notre public pour leurs concerts toujours exceptionnels dans la Basilique, sont également présents.

Vous accordez une attention particulière à la découverte, au soutien et à la mise en valeur des jeunes talents…

Nathalie Rappaport : Accompagner les nouvelles générations de musiciens, chefs ou solistes, me semble une évidence pour que le Festival de Saint-Denis poursuive sa route et reste une manifestation profondément vivante. C’est une tradition du Festival et de son volet Métis que je prolonge avec grand plaisir tant les talents sont nombreux dans la jeune génération. Pour nos musiques dites savantes, de patrimoine, c’est également une manière de s’adresser aux nouvelles générations de spectateurs d’autant que ces jeunes musiciens ont développé un vrai savoir-faire pour aller au-devant du public lors des concerts et sur les réseaux sociaux.

« Notre politique de sensibilisation est un enjeu essentiel. »

Parlez-nous des actions menées par le Festival parallèlement aux grands concerts ?

Nathalie Rappaport :  Depuis plus de 25 ans, le Festival de Saint-Denis propose tout au long de l’année des projets éducatifs et culturels en milieu scolaire et associatif. Nous avons sans doute été l’une des premières structures culturelles à les initier. Je suis particulièrement attentive à ce que les jeunes ensembles que nous programmons au Festival soient les premiers relais de nos actions de sensibilisation. Ils sont passionnés, talentueux, et par leur jeunesse, encore proches de leurs jeunes interlocuteurs.  Sur un territoire dont plus de 40% de la population a moins de 30 ans et plus de 20% moins de 15 ans, notre politique de sensibilisation est un enjeu essentiel. Nous avons une responsabilité envers cette jeunesse, celle de leur faire partager notre patrimoine musical commun. Cette année ce sont donc l’ensemble Le Balcon (dir Maxime Pascal), la Chapelle Harmonique (dir Valentin Tournet) et La Tempête (dir Simon-Pierre Bestion) qui jouent les ambassadeurs de la musique classique pour le Festival.

 

Propos recueillis par Jean-Luc Caradec

A propos de l'événement

Festival de Saint Denis
du Lundi 3 juin 2019 au Mercredi 3 juillet 2019


Tél. 01 48 13 06 07


www.festival-saint-denis.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra