La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -227-La Muse en circuit

Dans la Solitude des champs de coton

Dans la Solitude des champs de coton - Critique sortie Jazz / Musiques Lyon _Théâtre des Célestins
Roland Auzet © Nandit Desai

GROS PLAN

Publié le 26 novembre 2014 - N° 227

Roland Auzet met en scène la pièce de Bernard-Marie Koltès, une coproduction de La Muse en circuit avec le Théâtre des Célestins de Lyon.

Pour Roland Auzet, une œuvre comme Dans la Solitude des champs de coton n’a pas vraiment sa place aujourd’hui sur une scène de théâtre : « Il me semble plus urgent de redéployer l’intime des mots de Koltès dans l’espace public ». Cet espace public, c’est celui de la ville elle-même, des lieux où se produit l’échange, et le plus emblématique d’entre eux, lié au désir, tel que le définit Bernard-Marie Koltès, « vendre quelque chose que l’on n’a pas, à quelqu’un qui n’en veut pas ». Aussi, cette nouvelle production de Dans la solitude des champs de coton sera-t-elle d’abord créée de nuit dans le centre commercial de La Part-Dieu à Lyon, lieu symbolique de l’échange, cœur et marge de nos vies urbaines.

Le sonore croise la narration

Pour reconvoquer l’intime et en même temps redéfinir l’espace, Roland Auzet travaille en résidence auprès de La Muse en circuit. La création sonore, partie intégrante de cette production, vise à recomposer l’espace en équipant chaque spectateur-auditeur d’un casque : « La notion de partage, évidente au théâtre, est remise en jeu dans cette relation individualisée mais aussi plus directe et intime qu’induit l’écoute au casque ». Le sonore prend ainsi toute sa part dans la dramaturgie, avec la voix des deux comédiennes, Anne Alvaro et Audrey Bonnet, venant se mêler à la partition électronique composée par Wilfried Wendling, qui « cheminera en parallèle du texte et viendra croiser la narration. » La complicité du metteur en scène, également compositeur et percussionniste, avec Wilfried Wendling est ancienne. Depuis 2007, ils ont notamment tourné ensemble longtemps avec un spectacle étonnant, Deux hommes jonglaient dans leur tête (avec le jongleur Jérôme Thomas). Au-delà de leurs collaborations, les deux compositeurs partagent un même regard sur leur métier et son rôle dans la société contemporaine. Tous deux impliqués dans les institutions artistiques – Wilfried Wendling dirige La Muse en circuit depuis 2013, Roland Auzet a dirigé le Théâtre de la Renaissance à Oullins jusqu’en juin dernier – ils revendiquent l’ambition de redonner aux compositeurs d’aujourd’hui les clefs des « maisons de musique » (dont les opéras) et à celles-ci l’ambition de la création.

 

Jean-Guillaume Lebrun

A propos de l'événement

Dans la Solitude des champs de coton
du Mercredi 13 mai 2015 au Samedi 23 mai 2015
_Théâtre des Célestins
4 Rue Charles Dullin, 69002 Lyon, France

Tél. : 04 72 77 40 00. Tournée à suivre.


 


La Muse en circuit


18 rue Marcelin Berthelot


94140 Alfortville


Tél. : 01 43 78 80 80


www.alamuse.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques