La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -290-JUNE EVENTS 2021

Ce qu’il reste à faire et là où nous en sommes de Jeanne Brouaye

Ce qu’il reste à faire et là où nous en sommes de Jeanne Brouaye - Critique sortie Danse Paris au Théâtre de l’Aquarium et au Carreau du Temple.
Ce qu’il reste à faire et là où nous en sommes de Jeanne Brouaye © DR

Critique
JUNE EVENTS 2021
Tournée à venir / chor. Jeanne Brouaye

Publié le 10 mai 2021 - N° 290

Dans une pièce originale et pleine de fantaisie, la performeuse questionne l’habitat, une résistance contre l’impuissance de nos sociétés contemporaines.

Avant d’entrer dans la salle, on nous donne une petite enveloppe. Le plateau est très éclairé. Dans le fond de la scène une pancarte affiche : « Ce qu’il reste à faire et là où nous en sommes ». Des tasseaux de bois sont disposés sur le sol. Une entrée en matière énigmatique. Au plateau, Jeanne Brouaye, déterminée, vêtue de gants bleus, assemble les tasseaux pour échafauder une sorte de cabane. Cette artiste pluridisciplinaire, formée auprès de Maguy Marin ou encore interprète pour Olivia Grandville, travaille depuis 2016 sur le diptyque J‘épuiserai le blanc composé de ce solo et du duo Foghorn. Elle y explore le concept d’habitat, qu’elle ancre dans une réflexion sur la révolte et le sentiment d’impuissance dans nos sociétés contemporaines.

Élan de gaîté et de fantaisie

Sur scène, une voix scande une liste de verbes : « faire corps », « être végétal », « respirer ». Des mots qui se superposent aux actions. Ils sont à la fois mantras, désirs, injonctions, flux de la conscience. Ils se mêlent aux boucles sonores étranges de sa voix, qu’elle enregistre et diffuse au fur et à mesure grâce à une loop station. Puis la lumière s’affaiblit. Dans sa cabane qui tient maintenant debout, Jeanne Brouaye, affublée d’un masque, devient animale. Elle danse sans retenue, portée par un élan de gaîté et de fantaisie. Une explosion après l’attente, une fête qui ponctue le calme. Et, conclusion poétique, elle nous invite à ajouter un infinitif à sa liste de « Ce qu’il reste à faire et là où nous en sommes », envoyée en boulettes ou avions de papier.

Belinda Mathieu

Ce spectacle a été vu le 7 mai à L’étoile du Nord, sa tournée est en cours.

A propos de l'événement

JUNE EVENTS,
du Mercredi 19 mai 2021 au Samedi 5 juin 2021
au Théâtre de l’Aquarium et au Carreau du Temple.
2 route du Champ de Manœuvre, 75012 Paris.

www.atelierdeparis.org.


Atelier de Paris, Centre de développement chorégraphique national,


Cartoucherie. Tél : 01 417 417 07.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse