La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -291-La MC2 à Grenoble

Bachelard Quartet d’après Gaston Bachelard, mise en scène de Marguerite Bordat et Pierre Meunier

Bachelard Quartet d’après Gaston Bachelard, mise en scène de Marguerite Bordat et Pierre Meunier - Critique sortie  Grenoble MC2 : Grenoble – Scène nationale
Noémi Boutin © Alex Crestey

D’après Gaston Bachelard / mise en scène Marguerite Bordat et Pierre Meunier

Publié le 19 août 2021 - N° 291

La talentueuse violoncelliste Noémi Boutin sera présente cette saison à l’occasion de trois spectacles.

Que représente le fait d’être artiste associée à la MC2 Grenoble ?

Noémi Boutin : Je suis installée à Lyon avec ma compagnie et je trouve très précieux de pouvoir m’appuyer sur des structures dans ma région pour une résidence, des actions culturelles : cela amplifie les liens qui se créent entre les départements et sur les territoires ruraux. En tant que violoncelliste, j’aime autant jouer dans les salles de concert que dans la rue, les jardins ou les lieux insolites.

« J’aime autant jouer dans les salles de concert que dans les lieux insolites. »

En novembre, vous créez un spectacle autour de Gaston Bachelard. Quelle est la genèse du projet ?

N.B. : D’abord la rencontre avec le metteur en scène Pierre Meunier, dont L’Air et les songes constitue le livre de chevet depuis de nombreuses années. Le rapport amoureux avec la matière de Gaston Bachelard m’a touchée parce que pour moi la musique est en grande partie une matière que j’ai l’impression de malaxer. J’éprouve moi aussi ce rapport très tendre, amoureux, parfois conflictuel, avec le son, mon instrument, les œuvre que j’interprète. Quand Pierre Meunier a monté un spectacle autour de La Psychanalyse du feu avec la pianiste Jeanne Bleuse, je leur ai proposé de poursuivre le travail autour des quatre éléments. Paradoxalement, nous avons évacué la musique impressionniste contemporaine de Gaston Bachelard pour nous concentrer sur des musiciens des XXe et XXIe siècles comme Berio, Ligeti, Bartók, Stavinsky, Janáček, Meredith Monk. Leurs œuvres mettent le spectateur hors du temps : on ne sait plus vraiment dans quel espace, tempo, époque on se trouve car leur écriture est moins codifiée que beaucoup d’autres.

En février, vous donnez un récital solo avec des suites de Bach, une suite de Britten et une pièce contemporaine. Comment avez-vous construit ce programme ?

N.B. : Bach/Britten est un programme que je joue très régulièrement car les deux compositeurs se marient très bien. Britten a écrit ses suites en hommage à Bach : on reconnaît Bach dans la structure et dans certains mouvements, que ce soit dans la mélodie ou la façon d’arpéger des accords. J’ai ajouté une pièce de Frédéric Aurier, musicien du Quatuor Béla qui est aussi associé à la MC2 Grenoble. Nous jouerons d’ailleurs ensemble un programme autour de Franz Schubert et Daniel D’Adamo au cours de la saison : Quintette pour ombres et violoncelles.

 

Entretien réalisé par Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Bachelard Quartet
du Vendredi 12 novembre 2021 au Samedi 13 novembre 2021
MC2 : Grenoble – Scène nationale
4 rue Paul Claudel, 38100 Grenoble.

et du 16 au 19 novembre 2021.


Récital solo, le dimanche 6 février 2022.


Tél : 04 76 00 79 00.


www.mc2grenoble.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant