La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -146-Ionatos

Angélique Ionatos Eros Y Muerte

Angélique Ionatos

Eros Y Muerte - Critique sortie Jazz / Musiques

Publié le 10 mars 2007 - N° 146

Entourée de la crème des musiciens venus du classique et du jazz (la hautboïste Nora Cismondi, le pianiste Jean-Marie Machado, […]

Entourée de la crème des musiciens venus du classique et du jazz (la
hautboïste Nora Cismondi, le pianiste Jean-Marie Machado, le contrebassiste
Claude Tchamitchian), Ionatos signe un nouvel album : Eros y Muerte. L’amour, la
mort : nous revoici plongés dans les voyages doux-amers d’une compositrice
inspirée par des poètes amoureux de la vie, nimbés d’universels : Pablo Neruda
et Kostis Palamas, avec en point d’orgue la poétesse franco-roumaine Anna de
Noailles. Les orchestrations du violoniste Michael Nick, riches mais feutrées,
cinématographiques et subtiles, portent haut le verbe poétique, magnifié par la
voix chaude et grave d’Angélique Ionatos. Comment une silhouette si frêle,
presque cassante, peut-elle exhumer tant de profondeurs, de rondeurs, de solides
racines ? Son phrasé éloquent raconte, déchire, vibre, en espagnol, en grec ou
en français, répondant aux notes et aux silences avec un classicisme expressif
ou une sauvagerie toute aristocratique. Délectable et profond.

Vanessa Fara

Chez Naïve, sorti depuis le 27 février.

A propos de l'événement



Pour en savoir plus :

www.angeliqueionatos.com

x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques