La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Fin de l’Europe

Fin de l’Europe - Critique sortie Théâtre Bobigny MC 93
Fin de l'Europe sera à la MC93 CR : Tristan Jeanne-Valès

MC 93 / texte et mes Rafaël Spregelburd

Publié le 19 février 2018 - N° 263

Avec Fin de l’Europe, Rafael Spregelburd ne propose pas, loin de là, son spectacle le plus abouti, mais un patchwork de saynètes, dont certaines valent le détour.

Le metteur en scène –  argentin – dirige dans ce spectacle dix comédiens venus de toute l’Europe, qui étaient réunis en 2012 dans le dispositif itinérant et transfrontalier de l’Ecole des Maîtres. Une distribution de très bonne qualité où l’on parle français, anglais, espagnol, italien… D’Europe, il est régulièrement question dans cette pièce, même si c’est le thème de la fin qui structure avant tout le spectacle. En effet, Rafael Spregelburd a réuni des textes variés dans la forme, qui déclinent ce thème en plusieurs catégories : fin de la famille, de l’art, de la santé, etc. Disons-le tout de suite, l’ensemble est inégal. On nommera parmi nos passages préférés : la fin de la noblesse, la fin des frontières et la fin de l’Histoire. Un ensemble hétérogène en termes de qualité mais aussi du point de vue du genre et du traitement scénique, avec pour chaque tableau une situation nouvelle et des comédiens qui changent de rôle, de tête, de costumes. Une variété suffisante pour que les 4 heures de spectacle ne se fassent pas trop sentir.

Des anges envoyés par Dieu pour sauver l’Europe

Il y a pourtant des longueurs, le défaut récurrent de Spregelburd dans ce spectacle consistant à étirer exagérément l’idée de départ de son tableau, et à l’expliciter à foison. Son principe général : traiter des discours déclinistes qui annoncent « la fin de… », en les retournant contre l’idéologie généralement libérale et réactionnaire de leurs auteurs. Dans une ambiance de musique baroque, avec notamment deux comédiennes chanteuses lyriques qui apportent à un ensemble plutôt comique une gravité et une profondeur mélancolique, on voit ainsi se succéder une soirée de mariage aristocrato-surréaliste, une polémique entre deux profs d’université sur le devenir de l’image dans notre société, une erreur médicale dans une clinique suisse dévolue à l’excellence marketing, ou encore un partage d’héritage entre deux sœurs aux destinées très contrastées. Et au bout du bout, face à des Etats-Unis sexy et triomphants, un vieux continent moribond que seuls des anges envoyés de Dieu – comédiens et techniciens du spectacle – s’acharnent encore à sauver. C’est probablement cet amour inextinguible du théâtre qui est le moteur essentiel du spectacle. Car dans cet ensemble hétéroclite, il y a toujours matière à jouer, du burlesque, des artistes en danger, un plaisir de rire, de chanter, de se déguiser, quelque chose d’inépuisablement enfantin qui, malgré de nombreux coups de mou, se diffuse allègrement.

Eric Demey

A propos de l'événement

Fin de l'Europe
du Mardi 6 mars 2018 au Dimanche 11 mars 2018
MC 93
9 Boulevard Lénine, 93000 Bobigny.

Du 6 au 11 mars, mardi et vendredi à 19h, samedi et dimanche à 15h, partie 1 uniquement le mercredi à 20h, partie 2 uniquement, le jeudi à 20h. Durée : 4h15 avec entracte pour l’intégrale. Tel : 01 41 60 72 72. Spectacle vu à la Comédie de Reims.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre