La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Festival TRANS(E)

Festival TRANS(E) - Critique sortie Théâtre
Crédit visuel : Jenny Noëlle Légende : « Cactus Bar : La compagnie allemande Mouvoir se pose la question du désir et de l’amour. »

Publié le 10 mars 2009

L’appel de la transversalité

Du 19 au 28 mars, La Filature – Scène nationale de Mulhouse – présente la deuxième édition de son festival TRANS(E). Une invitation à découvrir des propositions artistiques multidisciplinaires venues d’Allemagne, de Suisse et de France.

Entre l’expression théâtrale pure et l’expression chorégraphique pure, se situe tout un monde de possibilités artistiques. Un monde ample, riche, bigarré, qui ouvre son espace aux formes les plus variées de la musique, du théâtre et de la danse, mais aussi des arts numériques, des arts plastiques, de la photographie… C’est cet espace entier que Joël Gunzburger (directeur de La Filature depuis mai 2006) souhaite investir par le biais du festival TRANS(E), rendez-vous annuel transfrontalier et transdisciplinaire ayant vu le jour en mars 2008. A travers dix jours entièrement dédiés à l’expression artistique allemande, française et suisse, l’équipe de la Scène nationale de Mulhouse convie ainsi, pour la deuxième année consécutive, les publics habitant de part et d’autre du Rhin au plaisir de la découverte de la création contemporaine. Si la situation géographique de Mulhouse peut, à elle seule, justifier l’organisation d’une telle manifestation, l’attrait de Joël Gunzburger pour le métissage artistique finit d’éclairer les orientations de ce festival. « Je me suis toujours senti très bien à la frontière de plusieurs cultures », nous expliquait le directeur de La Filature lors d’une précédente interview*, « dans cet éveil permanent à la différence, dans cette perméabilité quotidienne, cette ouverture sur l’autre. Quant à la transdisciplinarité, elle me tient à cœur depuis très longtemps. »
 
Le mélange des formes et l’immersion dans les nouveaux médias
 
« Je fais mon métier sans jamais renier mes goûts personnels », continuait-il. « Pour moi, il était donc important que ce nouveau festival puisse se définir comme un festival du métissage artistique. » Après une première édition qui s’était ouverte sur un spectacle mis en scène par Christoph Marthaler, l’édition 2009 de TRANS(E) débutera par une version revisitée de La Flute enchantée (Zauberflöte – eine Prüfung), version festive investie par les marionnettes de la compagnie allemande Thalias Kompagnons. Pour poursuivre en musique, Max Raabe, Martin Wuttke et le Palast Orchester convoqueront standards de la variété internationale, textes de Bertolt Brecht et compositions de Kurt Weill lors d’une soirée à l’humour kitsch et décalé. Quant à la chorégraphe allemande Stéphanie Thiersch, elle proposera son Cactus Bar, une pièce dansée bousculant les tabous pour s’interroger sur ce qu’il reste de l’amour quand le désir a disparu. Deux spectacles présentés lors du dernier festival d’Avignon feront également le “voyage de Mulhouse”, Stifters Dinge de Heiner Goebbels et Airport Kids des artistes suisses Lola Arias et Stefan Kaegi. Une “nuit électro” animée par Sporto Kantès, une installation vidéo de Robert Cahen (TOMBE – avec les mots), une création sonore et lumineuse de Cécile Babiole (Control Room) ainsi que l’exposition collective Multitasking – le synchronisme en tant que pratique culturelle devraient finir de gagner les festivaliers à la cause du mélange des formes et des nouveaux médias.
 
Manuel Piolat Soleymat


* La Terrasse n° 156, mars 2008.
 

Deuxième édition du festival TRANS(E). Du 19 au 28 mars 2009. La Filature, Scène nationale de Mulhouse, 20, allée Nathan Katz, 68090 Mulhouse. Informations et réservations au 03 89 36 28 28 et sur www.lafilature.org

A propos de l'événement

Mulhouse


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre