La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Festival Russenko, deuxième édition

Festival Russenko, deuxième édition - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : Serge Kornilov Légende photo : Gribouille par le Théâtre Kukol et la Compagnie Emilie Valantin au Festival Russenko.

Publié le 10 janvier 2011 - N° 184

Les arts et les cultures russophones ont rendez-vous au Kremlin-Bicêtre fin janvier. Fête populaire et découverte d’un patrimoine original au-delà des clichés et des partis pris idéologiques.

Devant la moitié de son nom aux soldats rescapés de la campagne de Russie et au cabaret à l’enseigne du Kremlin qui jouxtait l’hospice des grognards, le Kremlin-Bicêtre est sans doute un des lieux les mieux destinés par l’Histoire à accueillir les conditions d’un dialogue entre la France et la Russie ! En partenariat avec l’association France-Oural qui œuvre au rapprochement de la région de l’Oural avec l’Europe occidentale et au développement de la russophonie, la ville du Kremlin-Bicêtre souhaite « diffuser une image différente de la Russie d’aujourd’hui, mais également des pays de l’ex-URSS » au-delà des partis pris idéologiques et des clichés. L’espace russophone, qui comprend une dizaine de pays, est donc mis à l’honneur pendant cette fête pour tous les goûts et tous les âges où se croisent la littérature, le théâtre, les marionnettes, la musique, la danse, le cinéma et la gastronomie. Sont invités des artistes russophones et des personnalités françaises travaillant au rapprochement des cultures afin de mettre en valeur et en lumière le patrimoine oriental et faire dialoguer les sensibilités et les démarches.
 
Un riche patrimoine à découvrir et à célébrer
 
Le 28 janvier à 20h30, les comédiens du Théâtre Kukol d’Ekaterinbourg et Emilie Valantin invitent les spectateurs à une fête cocasse et merveilleuse entre fable satirique et conte onirique autour de l’histoire de Gribouille, petit personnage inventé par George Sand. Le 29 janvier à 20h30, Anna Abalikhina et le groupe Asymmetrique jouent des interactions entre la vidéo et la danse dans Out / In. Le 30 janvier à 17h, le Théâtre du Frêne rend hommage à la poétesse Marina Tsvetaïeva dans Mon Pouchkine, mêlant théâtre et musique. Hip hop et électro pop avec DJ Vadim, prince russe de l’ « abstract hip hop » le 29 janvier à 20h30 ; musique classique avec les prodiges russes du concours Vera Lautard-Chevtchenko le 30 janvier à 14h ; chorale des étudiants de l’Université d’Ekaterinbourg le 28 janvier à 18h30 et le 29 à 11h, et cabaret russe au restaurant Kabice du 28 au 30 janvier. Plusieurs expositions également au programme : une consacrée à la porcelaine impériale de Saint-Pétersbourg sous l’ère soviétique, une autre consacrée à l’œuvre de Mikhaïl Chemiakine, une troisième sur la Russie vue des train et une dernière sur la ville de Dmitrov. Un cycle de cinéma russe avec Stenka Razine, Partition inachevée pour piano mécanique, Solaris, L’Empire disparu, Le nôtre parmi les autres, Nous sommes du jazz et Bonheur d’Assia. Les journées du livre russe seront le cadre de la remise du cinquième Prix Russophonie, le 29 janvier à 17h30. Et enfin, les 29 et 30 janvier, trois conférences sur la Russie d’aujourd’hui. Sans oublier le marché d’artisanat et de gastronomie russe afin de complètement mettre le Kremlin-Bicêtre à l’heure slave…
 
Catherine Robert


Festival Russenko, festival des arts et cultures russophones au Kremlin-Bicêtre. Du 28 au 30 janvier 2011. Renseignements au 01 45 15 55 46 / 55 89 et sur www.russenko.fr

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre