La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Festival Mozart

Festival Mozart - Critique sortie Classique / Opéra
Jérémie Rhorer dirige Cosi fan Tutte au Théâtre des Champs-Elysées.

Publié le 10 mai 2012 - N° 198

Deuxième édition du rendez-vous mozartien du Théâtre des Champs-Elysées sous la direction artistique de Jérémie Rhorer.

Depuis l’année dernière, Michel Franck, directeur du Théâtre des Champs-Elysées, a instauré en fin de saison un « Festival Mozart ». Un rendez-vous placé sous la direction artistique de Jérémie Rhorer, l’énergique chef du Cercle de l’harmonie. C’est d’ailleurs ce même Jérémie Rhorer qui dirigera les représentations de Cosi fan Tutte (22 au 31 mai) présenté dans la mise en scène, très classique, d’Eric Génovèse, déjà vue en 2008 sous la baguette de Jean-Christophe Spinosi. Le point de fort de cette reprise : la distribution vocale, avec notamment le Ferrando de Bernard Richter, un ténor suisse qui vient de remporter un beau succès dans le Don Giovanni de l’Opéra Bastille, et la Fiordiligi voluptueuse de Camilla Tilling. On retrouvera également au même moment Jérémie Rhorer et le Cercle de l’harmonie dans les bacs des disquaires, avec un enregistrement intitulé « Le Paris des romantiques » (Ambroisie). Le « Festival Mozart » se poursuit sur le terrain lyrique avec un récital en duo de Diana Damrau et Nicolas Testé dans des extraits de La Flûte enchantée, des Noces de Figaro et de Don Giovanni, avec les Talens lyriques de Christophe Rousset (le 25 mai). Pionnier du renouveau baroque en France, Jean-Claude Malgoire dirigera pour sa part le Requiem et les Vêpres solennelles d’un confesseur avec sa Grande écurie et la chambre du Roy (le 5 juin). Sur instruments modernes cette fois-ci, l’Orchestre de chambre de Paris (ex-Ensemble orchestral de Paris) donnera un concert Haydn-Mozart sous la baguette de son nouveau chef principal, le violoniste Thomas Zehetmair (le 30 mai). Enfin, les fans de piano ne manqueront pas le récital de Richard Goode, trop peu présent en France, qui jouera notamment la Fantaisie et la Sonate en ut mineur (le 21 mai), ni le concert de Michel Dalberto avec le Quatuor Modigliani (le 1er juin). Le divin Amadeus est gâté !

 

A. Pecqueur


Du 21 mai au 5 juin au Théâtre des Champs-Elysées. Tél. 01 49 52 50 50.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra