La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Festival Francophonie Métissée

Festival Francophonie Métissée - Critique sortie Théâtre Paris Centre Wallonie-Bruxelles
En alerte de Taoufiz Izzediou. Crédit : Fouad Nafili

Centre Wallonie-Bruxelles / Festival

Publié le 27 septembre 2017 - N° 258

Temps fort de la saison du Centre Wallonie-Bruxelles, le festival Francophonie Métissée célèbre pour la 26ème année la richesse des arts dans le vaste espace francophone.

Programmée en ouverture de la 26ème édition de Francophonie Métissée, la chanteuse haïtienne Emeline Michel est à l’image de l’ensemble du festival pluridisciplinaire : au carrefour d’univers artistiques variés, elle utilise la langue française d’une façon singulière. À la fois très personnelle et inscrite dans un imaginaire collectif. En mêlant dans ses chansons le français au créole, la diva haïtienne dessine en effet avec les artistes invités au Centre Wallonie-Bruxelles les contours d’un pays sans frontières. D’un territoire « invisible, spirituel, mental, moral qui est en chacun de nous » selon les termes du poète québécois Gilles Vigneault, choisis par la directrice du lieu Anne Lenoir pour illustrer l’esprit de la manifestation. Son ouverture à des esthétiques diverses. À des talents de renommée internationale aussi bien qu’à des personnalités plus émergentes, toutes disciplines confondues. « Dialogue interculturel dans le partage d’une langue commune », le festival Francophonie Métissée embrasse le monde dans sa complexité.

L’hybride en partage

Comme Emeline Michel, la chanteuse franco-tunisienne Nawel Ben Kraïem en concert le 5 octobre passe d’une langue à l’autre aussi facilement qu’elle se fraie un passage entre pop et électro. Du 2 au 10 octobre, place également à la création cinématographique avec les 14 films de la Quinzaine du cinéma francophone, peuplés de héros du quotidien engagés dans des combats pour leur liberté. Ouverte par la jeune performeuse et comédienne guyanaise Emmelie Octavie et le poète et performeur martiniquais Olivier Ollon, la remise du Prix Senghor du premier roman francophone et francophile donne l’occasion d’apprécier différentes écritures. Avec En alerte du danseur et chorégraphe marocain Taoufik Izzediou enfin, le festival s’achève le 19 octobre comme il a commencé : dans une heureuse synthèse entre les cultures, représentées en l’occurrence par une guitare électrique et un guembri.

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Festival Francophonie Métissée
du Mardi 26 septembre 2017 au Jeudi 19 octobre 2017
Centre Wallonie-Bruxelles
46 Rue Quincampoix, 75004 Paris, France

Tel : 01 53 01 96 96.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre