La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Et aussi…

Opéra en version de concert

Le chef français et ses Talens Lyriques sont à l’origine de la redécouverte historique d’Hercule mourant, tragédie lyrique d’Antoine Dauvergne (1713-1797).

Publié le 10 janvier 2011 - N° 184

Cliquez ici

Orchestre de Paris
Les solistes de l’Orchestre de Paris sortent en robes de chambre pour interpréter au Musée d’Orsay la Sérénade pour trio à cordes de Dohnányi et le Quintette avec piano de Schumann (avec Romain Descharme), puis à l’Athénée le Quatuor n° 8 de Chostakovitch, le Quatuor n° 1 de Schulhoff, la Danse pour trio à cordes de Krasa, des Duos pour deux violons de Bartók et l’Elégie pour alto seul de Stravinski.
Le 28 janvier à 12h30 au Musée d’Orsay et le 29 janvier à 15 h à l’Athénée – Théâtre Louis-Jouvet.


 
Pietari Inkinen
Inconnu du public des salles parisiennes mais déjà remarqué par un disque Sibelius paru chez Naxos et enregistré au podium du New Zealand Symphony Orchestra dont il est le directeur musical, le jeune chef finlandais Pietari Inkinen est aujourd’hui attendu à Paris par l’Orchestre philharmonique de Radio France. Il dirige la Fanfare for the Common Man de Copland, le Concerto pour violon de Gian Carlo Menotti (avec Hilary Hahn en soliste) et la Symphonie n° 9 «Du nouveau monde» de Dvorák.
JL
Le 14 janvier à 20 h à la Salle Pleyel


 
Andrey Boreyko
Pur produit de la scène musicale de Saint-Petersbourg, le chef russe a été nommé l’an passé directeur musical de l’Orchestre de Düsseldorf. Invité de formations d’élite dont le Philharmonique de Berlin ou l’Orchestre de Chicago, il répond aujourd’hui à l’invitation de l’Orchestre philharmonique de Radio France dans un programme partagé entre les Danses slaves de Dvorák et La Petite sirène de Zemlinsky.
JL
 
Le 28 janvier à 20 h à la Salle Pleyel


 
Paul Badura-Skoda
Spécialiste du XVIIIème siècle et des instruments anciens, le pianiste viennois jouait en mars dernier dans la même salle les trois dernières sonates de Beethoven. Il revient aujourd’hui pour avancer encore un peu plus loin dans l’ère Romantique avec les Scènes d’enfants de Schumann et les Klavierstücke opus 118 et 119 de Brahms.
JL
Le 31 janvier à 19h au Musée Jacquemart-André.


Daniel Barenboim

Affiche spectaculaire et prix des places très élevés (80 et 110€ en 1ère et 2ème catégories) pour cette double prestation de Daniel Barenboim à la tête de son orchestre Berlinois de la Staatskapelle. Le 6 février, le chef accompagne le pianiste Yefim Bronfman dans le Concerto pour piano n° 1 de Bartók avant de diriger la Symphonie n° 5 de Tchaïkovski. Le lendemain, les mêmes interprètes restent associés aux mêmes compositeurs avec le Concerto pour piano n°2 et la Symphonie n°6 « Pathétique ».
JL
Les 5 et 6 février à la Salle Pleyel.


Romain Descharmes
Dans le prolongement de son dernier enregistrement en date dédié à Ravel (Valses nobles et sentimentales, Gaspard de la Nuit, etc…), ce remarquable pianiste français, auréolé par un Grand Prix lors du Concours International de Dublin en 2006, poursuit son périple dans les répertoires de la musique française. Invité de la saison musicale Blüthner à l’Athénée, il part des fondamentaux en revenant au Ravel des Valses nobles et sentimentales ou au Debussy des Etudes, avant de nous livrer sa vision d’œuvres plus rares de Chabrier ou du sage post-romantique Théodore Dubois (1837-1924)…
 
Lundi 17 janvier à 20 h à l’Athénée Théâtre-Louis Jouvet. Tél. 01 53 05 19 19. Places : 8 à 25 €.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra