Classique / Opéra - Entretien / Aline Sam-Giao

En direct de l’Auditorium de Lyon !

© Manuel Braun Aline Sam-Giao

FOCUS /AUDITORIUM-ORCHESTRE NATIONAL DE LYON
Entretien Aline Sam-Giao

La Directrice générale de l’Auditorium-Orchestre national de Lyon fait le point, un peu plus d’un an après sa prise de fonction, sur les orientations des deux « maisons » dont elle a la charge : l’Auditorium de Lyon et l’Orchestre National de Lyon, double cœur battant de la vie musicale de la ville.

« Conserver l’engagement fort des musiciens tout en les faisant aller toujours plus loin. »

Quelles seront les grandes nouveautés de la saison 2018-2019 de l’Auditorium de Lyon ?

Aline Sam-Giao : Notre concert d’ouverture sera… dansé ! Le chorégraphe Saburo Teshigawara a imaginé une pièce pour deux danseurs sur la Symphonie Fantastique de Berlioz, compositeur honoré toute la saison.  Renaud Capuçon, artiste associé de cette nouvelle saison, donnera plusieurs rendez-vous au public : en soliste avec l’Orchestre national de Lyon, en récital mais aussi en concert exceptionnel avec 150 violonistes amateurs en mai 2019. Nous accueillerons aussi deux des meilleurs orchestres du monde : l’Orchestre philharmonique de Vienne et l’Orchestre du Théâtre Mariinsky dirigé par Valery Gergiev. Enfin, un cycle de musiques actuelles et des soirées « Afterworks » seront lancés dès le mois d’octobre 2018.

L’Orchestre national de Lyon n’a plus de directeur musical. Quand et comment la nomination de son successeur va-t-elle intervenir ?

Aline Sam-Giao : Leonard Slatkin est directeur musical honoraire jusqu’en 2020. Nous nous donnons donc du temps pour avancer dans la recherche d’un nouveau directeur musical. Le processus est en cours et nous profitons de la venue de nombreux chefs pendant ces saisons de transition pour peaufiner notre choix. C’est une décision très importante pour l’orchestre et pour la ville de Lyon qui méritent de trouver la personne qui répondra à nos attentes.

Quelles sont vos attentes ?

Aline Sam-Giao : J’attends avant tout qu’il ou elle amène l’orchestre loin musicalement. Le.la directeur.trice musical.e doit contribuer par sa vision, son travail et son investissement à la visibilité de notre formation et de l’Auditorium. J’en attends également une collaboration étroite et fructueuse pour avancer dans des projets qui nourrissent le public. Avec un orchestre que je trouve en grande forme, le défi sera pour cette nouvelle personne de conserver l’engagement fort des musiciens tout en les faisant aller toujours plus loin.

 

Propos recueillis par Jean Lukas.

 

Radu Lupu, avec orchestre

C’est à une grandiose pré-clôture de saison (avant la Neuvième de Beethoven les 15 et 16 juin) que se prépare l’Orchestre National de Lyon sous la direction de Omer Meir Wellber. Le jeune chef israélien dirige en création mondiale une œuvre de Josef Bardanashvili (Ex animo, commande de l’orchestre), la fameuse et pourtant rare Messe « Nelson » de Haydn, et le Concerto pour piano n°3 de Beethoven. Cette page célèbre sera servie par l’un des cinq plus grands pianistes vivants : Radu Lupu. Un concert marquant.

Le 1er juin à 20h et le 2 à 18h.

 

Le projet Démos, 120 jeunes musiciens

L’Auditorium-Orchestre national de Lyon s’est lancé cette saison dans le projet Démos, un  ambitieux dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale. Cent vingt enfants de sept à huit ans, tous issus de quartiers prioritaires de la Métropole de Lyon, ont découvert tout au long de l’année la pratique instrumentale et le sentiment unique du « jouer ensemble » au sein d’un orchestre symphonique. Une expérience encadrée par des musiciens volontaires de l’orchestre National de Lyon et marquée par un concert final, aboutissement d’une première année d’apprentissage. Frissons garantis.

Le 23 juin à 18 h.

 

La Symphonie fantastique de Saburō Teshigawara

Le premier temps fort de la saison prochaine de l’Auditorium – Orchestre national de Lyon prendra place dans le cadre de la Biennale de la danse. L’immense danseur et chorégraphe japonais Saburō Teshigawara s’empare de la Symphonie fantastique de Berlioz pour un spectacle total dans lequel il signe aussi comme souvent les lumières, les costumes et la scénographie. La rencontre fascinante de l’épure poétique d’un chorégraphe-plasticien japonais et de l’expressivité romantique d’un orchestre pris dans les tourments amoureux berlioziens. L’orchestre sera placé sous la direction de Cristian Măcelaru.

 

Le 22 septembre à 18h et le 23 à 16h.

A propos de l'événement

Auditorium-Orchestre National de Lyon
149, rue Garibaldi, Place Charles-de-Gaulle, 69003

Tél : 04 78 95 95 95.


www.auditorium-lyon.com


Mots-clefs :

A lire aussi sur La Terrasse

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction