La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Agenda

Eaux dormantes

Un hommage libre, swingant et inspiré aux chansons de Brassens.

Publié le 10 mars 2007 - N° 146

Claude Baqué se penche sur Eaux dormantes de Lars Noren, initiée en 82
et achevée en 2001, après la catastrophe du World Trade Center. Une image du
monde fidèle à l’inoubliable des camps.

Stockholm, septembre 2001, ils sont sept à table, ils sont fils, filles ou
amis proches de déportés, de rescapés dans un pays où l’antisémitisme renaît,
dans une Europe où les néonazis gagnent du terrain. Au seuil d’un millénaire que
vient d’ouvrir une nouvelle catastrophe. Mattias est psychiatre, Judith avocate,
Emma éditrice, Daniel avocat, Joseph et Sophie sont journalistes, Jonas est
autiste. Après l’enfer familial, Noren a visité l’enfer social des exclus,
aujourd’hui il touche à l’enfer global. Claude Baqué, connaisseur de l’?uvre de
Noren, considère Eaux dormantes (Stilla Vatten) comme une pièce
centrée sur la perte de la mémoire, de l’identité, du désir et du langage. Voilà
qui inspire Baqué, en quête de « la représentation au théâtre de ce qui en
nous est perdu, oublié. Et par là même inoubliable.
 » Forcément passionnant.

V. Hotte

Eaux dormantes

De Lars Noren, mise en scène Claude Baqué, les 6, 7, 9,13 et 14 mars 2007 à
20h30, les 8 et 15 mars à 19h30 à L’Apostrophe, Théâtre des Arts, place des
Arts, Cergy-Centre Tél : 01 34 20 14 14

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre