La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

Désintégration de Ahmed Djouder, mis en scène par Kheireddine Lardjam

Désintégration de Ahmed Djouder, mis en scène par Kheireddine Lardjam - Critique sortie Avignon / 2019 Avignon Avignon Off. Théâtre La Manufacture
Le metteur en scène Kheireddine Lardjam © D.R.

Théâtre La Manufacture / de Ahmed Djouder / mes Kheireddine Lardjam

Publié le 23 juin 2019 - N° 278

Kheireddine Lardjam porte à la scène un texte d’Ahmed Djouder sur la génération issue de l’immigration et les carences de l’intégration.

Ce n’est sans doute pas un hasard si Ahmed Djouder, qui signe avec Désintégration son premier texte, est né en Lorraine. On sait que dans cette région de la France, de nombreux immigrés ont été appelés à un moment où la France industrielle avait besoin de bras. Pourtant, comment sont vécues de l’intérieur les vies de leurs descendants, Français d’origine algérienne ? Ahmed Djouder explique que longtemps il ne s’est senti à l’aise ni avec son étiquette française ni avec son étiquette algérienne, préférant se définir comme un humain – une façon d’évacuer les questionnements identitaires.

Se réconcilier avec l’histoire des Français et des immigrés

Jusqu’au jour où une interlocutrice lui fait remarquer que né en France, ayant grandi en France, étant de culture française et ne parlant pas l’arabe, il est Français. C’est alors qu’il ressent le besoin d’écrire Désintégration, une façon de se réconcilier avec lui-même, avec son histoire, et plus largement avec l’histoire des Français et des immigrés. Écrit d’un seul trait, le texte a résonné chez le metteur en scène Kheireddine Lardjam : « Ce qui m’intéresse dans le texte d’Ahmed, c’est la voix de ce jeune quadra dit d’origine algérienne mais dont les parents sont nés en France ainsi que leurs enfants. Il est nécessaire de faire entendre cette parole qui échappe à l’univoque, qui tout en étant intime et subjective, tente un arbitrage équitable entre les différents protagonistes de ce récit manquant avec un regard tendre, parfois cruel, sur les torts partagés. Car si ces récits manquent, c’est aussi à cause d’une absence de transmission à l’intérieur des familles. La force de l’écriture poétique et engagée d’Ahmed se trouve aussi dans l’humour qu’il utilise. »

 

Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Désintégration de Ahmed Djouder, mis en scène par Kheireddine Lardjam
du Vendredi 5 juillet 2019 au Mercredi 24 juillet 2019
Avignon Off. Théâtre La Manufacture
2 rue des Écoles

à 14h05. Relâche les 11, 18 et 25 juillet. Tél. : 04 90 85 12 71.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes