La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Agenda

Dee Dee Bridgewater

<p>Dee Dee Bridgewater</p> - Critique sortie Jazz / Musiques
PHOTO © Eric Richmond Un chef à découvrir : Joseph Swensen, premier chef invité et conseiller artistique de l’EOP.

Publié le 10 mars 2007 - N° 146

La chanteuse américaine explore ses racines africaines

« Depuis quelques années, je ressens au plus profond de moi le besoin de
trouver mes racines africaines 
». En une phrase, tout est dit des nouvelles
aspirations de notre chanteuse américaine de jazz. Un nouvel album voit le jour,
« Red Earth » chez Universal, qui met en évidence les relations profondes qui
lient le jazz à la musique africaine et les liens de Dee Dee Bridgewater avec la
terre rouge d’un pays qu’elle pressent comme était celui de ses ancêtres : « Je
suis retournée vers la musique africaine, en espérant qu’en écoutant les
différentes musiques des pays de l’Afrique Noire, l’un d’eux me parle avec une
force spirituelle inéluctable. C’était le Mali
 » confie-t-elle. De nombreux
musiciens l’accompagnent dans ce projet malien, d’Oumou Sangare à Ira Coleman,
de Toumani Diabate à Check Tidiane Seck.

JLC

Les 30 et 31 mars à 20h30 au Bataclan. Tel. 01 43 14 35 35.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques