La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Entretien Julie Fuchs

De quoi j’ai l’air ?

De quoi j’ai l’air ? - Critique sortie Classique / Opéra saint denis
PGOTO © Caroline Doutre

RECITAL / SAINT-DENIS

Avec la complicité de ses amis de l’ensemble Le Balcon dirigé par Maxime Pascal et du metteur en scène Vincent Vittoz, la pétillante et éclectique soprano Julie Fuchs, victoire de la musique en 2012, présente dans le cadre du festival de Saint-Denis un récital vocal d’un type nouveau. Une magnifique chanteuse au tempérament libre et rayonnant.

« Faire de la musique avec des amis est une des choses que je préfère au monde ! »

Parlez-nous de votre nouvelle aventure : ce récital avec costumes, accessoires et mise en scène. De quelle envie ou frustration est né ce projet ? 

Julie Fuchs : J’ai toujours aimé la formule du récital, pour cet échange si particulier avec le public, échange  que nous ne goûtons pas forcément à l’opéra, mais aussi pour la liberté de choix qu’il nous permet d’avoir au niveau du répertoire. Même si j’aime donner également des récitals “classiques”, varier de style et de vocalité au cours d’un concert a toujours été un jeu que je trouve très excitant. Et pour ce projet, j’ai souhaité intégrer cette diversité dans une unité dramaturgique. C’est pour cette raison que j’ai fait appel à un duo de choc dramaturge/arrangeur – respectivement Agnès Mückensturm et Arthur Lavandier -, qui ont conçu ensemble cet ovni devenu spectacle depuis la Première à l’Opéra d’Avignon au mois de mars.

Ce récital se présente comme une galerie de portraits… Comment avez-vous travaillé avec Vincent Vittoz, votre metteur en scène?

Julie Fuchs : Ces portraits décrivent cinq personnages de chanteuses. C’est peut-être un moyen pour moi de parler de la chanteuse que j’aimerais être – ou ne pas être ! Le spectacle permet de poser la question de l’interprétation. Que donne-t-on vraiment de soi ? C’est une question passionnante. Vincent Vittoz a été un parfait compagnon de recherche dans cette problématique. J’attendais de lui un oeil extérieur, bienveillant et affuté. Et comme il me connaissait bien – il a été mon professeur au CNSMDP -, notre travail s’est fait dans une parfaite harmonie.

Pourriez-vous dire que vous vous sentez humainement ou artistiquement “à l’étroit” dans le monde de la musique classique ?

Julie Fuchs : Pas du tout ! Ce serait triste si tôt dans ma carrière. Et puis j’ai la chance  de connaître des saisons assez variées pour l’instant. Mais il est vrai qu’en tant qu’interprète nous n’avons pas forcément de pouvoir de décision. Nous sommes souvent soumis aux musiciens, au répertoire, à la mise en scène qu’on nous impose. Ce spectacle était pour moi l’occasion de choisir les musiciens qui allaient m’entourer. Et  faire appel à l’ensemble Le Balcon,  des amis et musiciens formidables avec qui j’évolue depuis nos études au CNSMDP, a été comme une évidence. Faire de la musique avec des amis est une des choses que je préfère au monde ! Et le public ressent cette complicité de manière très forte. Tout comme il ressent notre bonheur de s’amuser, parce qu’au fond c’est pour ça que ce spectacle existe.

 

Propos recueillis par Jean Lukas.

A propos de l'événement

Julie Fuchs
du Dimanche 22 juin 2014 au Dimanche 22 juin 2014

5 Rue de la Légion d'Honneur, 93200 Saint-Denis, France

Légion d'Honneur. 5, rue de la Légion d’Honneur 93 Saint-Denis. Dimanche 22 juin à 17h. Tél. 01 48 13 06 07. Places : 17 et 25 €.


Airs de Mozart, Debussy, Strauss, Meyerbeer, Rossini, Britten, Mahler, Mozart, Gershwin, Haendel, Sondheim et Mahler.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra