La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Agenda

De la montagne et de la fin

De la montagne et de la fin - Critique sortie Théâtre
Légende : Des mots d’amour sur un corps vivant.  Béatrice Logeais / Maison de la Poésie

Publié le 10 mars 2011 - N° 187

La passion de la poétesse russe Marina Tsvetaeva pour un homme se confond avec son amour des mots dans une adaptation de Nicolas Sturve avec Stéphanie Schwartzbord.

La Maison de la Poésie, lieu où le théâtre sert de tremplin à la poésie, accueille de nouveau le spectacle de Nicolas Sturve sur Marina Tsvetaeva, De la montagne et de la fin. Cette auteure russe a enfanté de nombreux textes à propos de son histoire d’amour avec Constantin Rodzevitch. Nicolas Sturve a sélectionné et parfois traduit des extraits de ses lettres et poèmes afin de retranscrire au mieux le « chaos originel » de l’écriture de Marina Tsvataeva – un chaos qui est la conséquence du sentiment amoureux lui-même. De la montagne et de la fin s’articule autour de la performance de Stéphanie Schwartzbord, ainsi que sur une projection d’extraits de l’œuvre de la poétesse et de photos d’époque. Ces projections sont faites sur le corps même de l’interprète, témoignant du lien étroit qui unissait le personnage à son écriture et qu’on peut résumer par ses quelques mots : « Vivre – écrire, écrire – vivre ».
 
Alexandra barbier


De la montagne et de la fin, d’après Correspondance avec Constantin Rodzevitch (traduction et adaptation Nicolas Sturve) et Poème de la fin (traduction Eve Malleret) ; mise en scène de Nicolas Sturve. Du 9 mars au 3 avril 2011. Maison de la Poésie, Passage Molière 157, rue Saint-Martin, 75003 Paris. Réservations au 01 44 54 53 00. Lire aussi notre entretien page

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre