La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

Cycle de musiques sacrées

Cycle de musiques sacrées - Critique sortie Avignon / 2015 Avignon
Légende : Dans les églises d'Avignon, trois concerts d'orgue autour des textes de Valère Novarina. © Fabienne Douce

CONCERTS / Églises d'Avignon / orgues, chœurs et orchestres

Publié le 26 juin 2015 - N° 234

Au programme de ce cycle de concerts en église : orgue et liturgies, mais également le mariage de la musique et du texte avec trois concerts autour de l’œuvre de Valère Novarina.

La tradition des concerts de musique sacrée dans le cadre du Festival d’Avignon remonte à 1967, quand Antoine Vitez demanda à l’abbé Georges Durand de mettre en valeur les églises et les orgues d’Avignon et ses alentours. Depuis bientôt un demi-siècle, c’est un parcours parallèle à celui des théâtres que proposent les églises. L’esprit, d’ailleurs, est le même : entre relecture des œuvres anciennes et mise en avant de la création contemporaine, autour de la musique d’orgue et du répertoire choral.  On notera ainsi le concert baroque donné par le Chœur Cantabile, l’un des ensembles vocaux très actif sur la scène avignonnaise, avec le Magnificat de Vivaldi et la Messe Saint-Joseph d’Antonio Caldara (église Saint-Didier, 10 juillet) ou la Messe « allemande » de Schubert, en langue allemande en non en latin, interprétée par les ensembles vocaux Olivier Messiaen (Avignon) et La Passacaille (Montpellier) dans les églises de Roquemaure (le 12 juillet) et Malaucène (le 19), hors les murs donc.

Patrimoine et création

Deux concerts donneront également un aperçu de la musique sacrée aux 20e et 21e siècles avec les Motets de Poulenc et les Trois hymnes sacrés de Schnittke (par le Sofia Vokal Ensemble de Stockholm, le 24 juillet) et la Messe de la Chartreuse (2004) d’Yves-Marie Pasquet, compositeur en résidence au Conservatoire du Grand Avignon (église Saint-Didier, 5 juillet). L’autre volet de la programmation concerne l’orgue et le riche patrimoine instrumental de la ville, que chacun des concerts donnera à entendre en complément des œuvres avec chœur sous les doigts de Franz Günthner, Ferruccio Bartoletti, Kristian Olesen et Sven-Ingvart Mikkelsen. Mais l’initiative la plus originale revient à Luc Antonini, titulaire de l’orgue de la collégiale Saint-Agricol : trois concerts-lectures, à la chapelle Saint-Louis et à Saint-Agricol, autour de textes de Valère Novarina dont il relaiera a musique avec des pages de Bach (Clavier-Übung), Brahms (Préludes de choral op. 122) et Liszt (Variations sur Weinen, Klagen, Sorgen) et enfin Messiaen (L’Ascension, La Nativité du Seigneur). Les textes seront lus par deux personnalités proches de Valère Novarina : Pascal Omhovère et Claire Sermonne. Et c’est l’auteur lui-même – à l’affiche du festival pour Le Vivier des noms – qui lira des extraits d’Observez les logaèdres !

J.-G. Lebrun

A propos de l'événement

Cycle de musiques sacrées
du Dimanche 5 juillet 2015 au Vendredi 24 juillet 2015

Avignon, France

Musique sacrée en Avignon.


Tél. : 04 90 14 14 14.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes