La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Chansons déconseillées

Chansons déconseillées - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : Cosimo Mirco Magliocca Légende photo : Le Français flirte avec la censure.

Publié le 10 octobre 2011 - N° 191

Philippe Meyer continue de faire chanter les comédiens du Français, en fouillant cette fois-ci sous les jupes d’Anastasie : chansons déconseillées au programme mais spectacle fermement conseillé !

Pendant que prospèrent les puissants, les misérables crèvent la faim, font le tapin et se font trouer la peau sur les champs de bataille de la patrie infanticide ou les barricades de la colère… Et lorsque les chansons, vachardes, moqueuses, rageuses ou amères, rappellent au populo que le sabre, le goupillon, les politiciens vicelards et les bourgeois cyniques sont ses ennemis de toujours, Anastasie a tôt fait de sortir ses ciseaux castrateurs, et de fleurir, de son estampille violette, les galettes et les pochettes des disques interdits de diffusion. S’il est défendu de saper le moral prolétaire, il l’est aussi de l’inciter à jouir sans entraves : l’éloge rigolard du rouquin et des bordels, des amours tarifiées ou illicites subit les mêmes foudres inquisitoriales. Continuant l’aventure commencée en 2007 avec les interprètes de la Comédie-Française, Philippe Meyer a préparé pour eux un florilège de la censure, qui permet d’entendre quelques-unes de ces chansons provocatrices ou rebelles, reléguées dans les oubliettes de l’ORTF.

 
Une revue talentueuse aux couleurs contrastées
 
Deux rideaux cramoisis et une guirlande de lampions, un piano à cour et un violoncelle à jardin, un violon et un accordéon en fond de scène : les musiciens dessinent les contours d’une petite boîte noire que viennent investir les comédiens, seuls ou à plusieurs. Les timbres sont élégamment contrastés, les voix, toujours justes, sont soutenues par des jeux de scène sobres mais efficaces. Le rire contraste avec la revendication, la gravité et la douleur, et l’on passe avec fluidité du cimetière au trottoir et du zinc au plumard, non sans égratigner les cognes au passage ! On retrouve avec joie certaines de ces chansons interdites, mais on en découvre aussi beaucoup. Philippe Meyer a eu l’intelligence de ne pas transformer l’exercice en happening de la débine ni en meeting de la haine : la dernière chanson constitue à cet égard un habile pied de nez, rappelant que l’humour est aussi une arme politique efficace, surtout contre les censeurs, qui en manquent toujours cruellement…
 
 

Catherine Robert


Chansons déconseillées, spectacle conçu par Philippe Meyer ; direction musicale de Pascal Sangla. Du 15 septembre au 30 octobre 2011. Du mercredi au dimanche à 18h30. Studio-Théâtre de la Comédie-Française, galerie du Carrousel du Louvre, 99, rue de Rivoli, 75001 Paris. Tél : 01 44 58 98 58.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre