La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Bruno Boëglin

Bruno Boëglin - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 septembre 2007

Trop humain

Bruno Boëglin s’empare de divers romans de l’écrivain américain Donald E. Westlake et compose Trop humain, un monologue acerbe et humoristique sur les errements de l’humanité.

« Donald Westlake parle remarquablement du monde d’aujourd’hui, de son évolution, des dérives de notre époque. Il en parle avec un humour totalement déroutant, terriblement intelligent. Un humour qui sert à dénoncer les égarements et les travers de l’être humain, qui parvient à nous faire rire d’événements dramatiques, de comportements assez désespérants. Comme moi, ce romancier est loin de porter un regard optimiste sur le monde ! C’est sans doute cette proximité qui m’a donné envie de créer un spectacle à partir de ses écrits. Car j’ai vécu la découverte de son œuvre comme un véritable choc. Après avoir lu ce que je considère aujourd’hui comme ses deux meilleurs romans, Aztèques dansants et Drôles de frères, j’ai poursuivi avec Le Couperet, Smoke, Kahawa, Trop humains… Le personnage que j’interprète sur scène est d’ailleurs issu de ce dernier texte. Il s’agit d’un ange mandaté, par un Dieu qui en a assez des hommes, pour mettre un terme à ce monde.

Une humanité en voie d’autodestruction

Ce missionnaire de mauvaise augure, loin de provoquer lui-même l’apocalypse, va simplement profiter de la pente naturelle des hommes, se contenter de leur donner un léger coup de main pour qu’ils continuent de se charger, seuls, de leur autodestruction. Cette vision de l’humanité est malheureusement d’une grande lucidité. Donald Westlake pointe du doigt tous les dysfonctionnements de nos sociétés contemporaines. Et moi, le temps d’un spectacle que j’ai conçu afin qu’il puisse voyager un peu partout en France et à l’étranger – tous les éléments de Trop humain tiennent dans une 2 CV : son, éclairage, comédien… -, je me fais le passeur de ce constat d’échec. Cela à travers une représentation simple, accessible, dépouillée, sans doubles sens, qui fait écho à la sobriété stylistique et à l’humour de Donald Westlake. Car ce que je souhaite plus que tout, c’est mettre en avant son écriture, lui rendre hommage à ma façon en le faisant entrer dans le monde du théâtre. »

Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat



Trop humain, d’après l’œuvre de Donald Edwin Westlake ; un spectacle de et par Bruno Boëglin. Du 2 au 27 octobre 2007 à 19h30. Relâche les lundis et dimanches. L’Elysée, 14, rue Basse Combalot, 69007 Lyon. Renseignements et réservations au 04 78 58 88 25.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre