La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Agenda

Avant la cérémonie

Avant la cérémonie - Critique sortie Théâtre
Crédit : Marcel Hartmann Légende : « Julie Depardieu est Nono, la fille sublime de joie… »

Publié le 10 janvier 2009

Florence Camoin met en scène ce texte de Naïm Kattan, explorant les questionnements identitaires et spirituels autour de l’Etat d’Israël. A la veille d’un mariage, c’est l’occasion de se parler…

Un couple de jeunes fiancés, Ruth et Ben, s’apprête à se marier. C’est l’occasion de réunir la famille, une famille ici disloquée car les parents de Ruth, David et Myriam, se sont séparés voici vingt ans. Myriam avait alors quitté Israël pour le Canada avec sa petite fille de huit ans, Ruth, tandis que David restait en Terre Promise. Ben, épris lui aussi d’Israël, entreprend d’aller chercher son futur beau-père afin de renouer le dialogue après toutes ces années de silence et d’amertume, afin d’essayer de cicatriser les plaies enfouies et de mettre en mots les désaccords profonds. Le dialogue, chargé de tensions et de non-dits, d’aveux et de rancune, s’ébauche. Que signifie l’état d’Israël pour un juif ? Les réponses sont évidemment multiples et parfois même contradictoires, et c’est bien autour de ces questionnements identitaires et spirituels, de valeurs à partager et du rapport à la terre que se sont divisés David et Myriam, alors jeunes étudiants. Florence Camoin entend montrer dans sa mise en scène « cette idée de passage d’un état figé par les incompréhensions à un état de mouvement, de progression… » Difficile liberté que celle de franchir ou non les frontières de l’enfermement. L’auteur, Naïm Kattan, prix de l’Académie Française 2007, né à Bagdad, a d’abord écrit en arabe puis en français. Il vit à Montréal où il est devenu un pionnier de la défense de la langue française au Québec et au Canada. Son œuvre universelle, au carrefour de plusieurs cultures, est une riche réflexion sur la diversité des rapports humains. Avec Yaël Elhadad, Sylvie Guermont, Franck Bussi et une musique de paix et de fête créée par Christine Kotschi et chantée par Mitchélée.
 
Agnès Santi


Avant la cérémonie de Naïm Kattan, mise en scène Florence Camoin, du 3 janvier au 8 février à l’Espace Rachi, 39 rue Broca, 75005 Paris, tél : 01 42 17 10 38, et les 7 et 8 avril au Théâtre de Saint-Maur, 20 rue de la Liberté, 94 Saint-Maur, tél : 01 48 89 99 10.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre