Jazz / Musiques - Agenda

André Ceccarelli reprend son West Side Story puis en quartet « ASTA »



PARIS / BAISER SALE / BAL BLOMET / JAZZ

En 1997, André Ceccarelli, légende de son instrument, partenaire de choc entendu auprès des plus grands du jazz et de la chanson, de Stan Getz à Chick Corea et de Charles Aznavour à Claude Nougaro, homme aux 1000 albums au compteur, crée l’événement en leader en revisitant en quartet une musique à l’origine de l’un des chocs de son adolescence : « West Side Story » de Leonard Bernstein. L’album, construit à l’époque autour d’un quartet composé de jeunes trentenaires (Antonio Farao au piano, Sylvain Beuf au saxophone et Thomas Bramerie à la contrebasse) et de nombreux invités prestigieux (Bireli Lagrene, Dee Dee Bridgewater, Richard Galliano…) sort chez BMG et fait sensation. Plus de vingt ans après, André Ceccarelli n’a rien oublié de cette aventure. Il réinterroge aujourd’hui ses souvenirs d’une salle à l’autre de Paris, du Baiser Salé où il reprendra sa relecture de West Side Story avec la complicité de nouveaux musiciens – François Constantin (percussions), Diego Imbert (contrebasse), Julian Oliver Mazzariello (piano), Rosario Giuliani (saxophone) et Walter Ricci (voix) – au Bal Blomet où il retrouvera ses vieux compagnons de route du quartet « ASTA » (pour Antonio, Sylvain, Thomas et André), venus présenter un nouvel album à 8 mains (« Passers of Time » chez Bonsai Music), dédié aux compositions personnelles des quatre musiciens.

Jean-Luc Caradec

A propos de l'événement


André Ceccarelli reprend son West Side Story puis en quartet « ASTA »
du Vendredi 25 octobre 2019 au Samedi 26 octobre 2019

58 rue des Lombards, 75001 Paris

à 19h30. Tél. 01 42 33 37 71.


Le Bal Blomet, 33 rue Blomet, 75015 Paris. Mercredi 30 octobre à 20h30. Tél. 07 56 81 99 77. Places : 15 à 25 €.


A lire aussi sur La Terrasse

  • Danse - Entretien

La Coppel-I.A de Jean-Christophe Maillot

Voilà longtemps que Jean-Christophe Maillot, [...]

  • Danse - Gros Plan

Preljocaj à l’Opéra Royal de Versailles et au Palais Garnier à Paris

C’est sous les ors de deux joyaux [...]

  • Danse - Critique

Dream de Julien Lestel

La chorégraphie forte, très physique de [...]