La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Amphitryon

Amphitryon - Critique sortie Théâtre Colmar _Comédie de l’Est
© Cédric Baudu Le metteur en scène Guy Pierre Couleau.

Comédie de l’Est / de Molière / mes Guy Pierre Couleau

Le directeur de la Comédie de l’Est met en scène Amphitryon, de Molière, comme un outil pour penser notre avenir et un appel à la responsabilité.

Pourquoi choisissez-vous de mettre en scène Amphitryon ?

Guy Pierre Couleau : D’abord parce que j’en rêve depuis des années, ensuite parce que c’est une des plus belles pièces de Molière. C’est un puits sans fond, d’une incroyable richesse stylistique, très compliqué à lire à cause de sa forme, magistrale en son écriture. Molière y ose une liberté très originale en son siècle. On en connaît trente-huit versions de Plaute à Giraudoux ; son thème n’est donc pas propre au XVIIème siècle. Les dieux usurpent l’apparence des humains pour créer le désordre. Cette question du désordre est magnifique car elle nous oblige à penser hors marges, en affirmant que c’est à nous de gérer les affaires des hommes au lieu d’en laisser le soin aux dieux. Cette pièce est un trait d’union entre le XVIème siècle de la croyance et le XVIIIème siècle de la connaissance. Il ne faut pas oublier que Galilée meurt après la naissance de Molière. Ce n’est pas un hasard si Molière parle de Jupiter et de Mercure, qui ne sont pas seulement des dieux mais aussi des planètes. Molière, comme Galilée ou Gassendi, ses contemporains, revisite la place de l’homme dans l’univers et notre rapport aux dieux.

 

« Cette pièce marque l’émergence d’un monde de la responsabilité humaine. »

 

Peut-on en déduire la modernité de cette pièce ? 

G. P. C. :Aujourd’hui où les dieux sont mis en avant pour justifier des crimes humains, certainement ! Cette pièce marque l’émergence d’un monde de la responsabilité humaine. Molière l’écrit après Dom Juanet l’interdiction du Tartuffe, qui lui a valu beaucoup de problèmes. Il part pendant un an, et écrit AmphitryonGeorge Dandin et L’Avare, trilogie qui questionne le rapport des humains aux puissances : l’argent, la noblesse et les dieux. Or, ces trois puissances continuent de gouverner le monde. Notre actualité nous questionne sur ces puissances auxquelles nous nous confions. Molière nous apprend qu’une fois les dieux repartis au ciel, nous devons nous occuper de nos affaires. Il y a donc un lien évident entre cette question de la responsabilité et celle de l’avenir. C’est pourquoi ce spectacle tâchera de repenser Molière dans un autre rapport à aujourd’hui, selon une scénographie inclusive où les acteurs seront mélangés au public. Je n’ai pas envie d’être devant, mais dedans Molière.

 

Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement

Amphitryon
du Mardi 26 janvier 2016 au Vendredi 26 février 2016
_Comédie de l’Est
6 Route d'Ingersheim, 68000 Colmar, France

Du 26 janvier au 6 février et du 22 février au 26 février à 19h ou 20h30, relâche dimanche et le 1er février. Tél : 03 89 24 31 78. Puis tournée.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre