La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Alceste

Alceste - Critique sortie Classique / Opéra Paris Palais Garnier
Légende : Sophie Koch chante le rôle-titre d’Alceste de Gluck.

NOUVELLE PRODUCTION / PALAIS GARNIER

Publié le 26 août 2013 - N° 212

L’opéra de Gluck ouvre la saison de l’Opéra de Paris, dans une mise en scène d’Olivier Py et sous la direction de Marc Minkowski.

Cela devait être l’événement de ce début de saison à l’Opéra de Paris. Roberto Alagna, le ténor le plus « bankable » du moment, était prévu pour chanter le rôle d’Admète dans Alceste de Gluck. Mais la star s’est retirée du projet au début de l’été. Il y aura bien sûr les déçus, friands de la projection musclée et de l’abattage scénique du chanteur. Mais les amoureux de la musique ancienne seront peut-être rassurés, tant ce répertoire à cheval entre le baroque et le classique s’annonçait stylistiquement périlleux pour ce spécialiste du bel canto. D’autant qu’il est remplacé par un vrai connaisseur de cette musique, à la voix peut-être moins spectaculaire mais toujours expressive : Yann Beuron. A ses côtés, on ne peut que se réjouir de retrouver la gracieuse Sophie Koch dans le rôle-titre, ainsi que Jean-François Lapointe dans celui du Grand Prêtre.

Brûlante théâtralité

Mais surtout, cette production est particulièrement attendue pour son tandem metteur en scène-chef d’orchestre. Olivier Py et Marc Minkowski se connaissent déjà très bien, pour avoir notamment monté la première version scénique de Pelléas et Mélisande de Debussy à Moscou (qui donna lieu à un beau film de Philippe Béziat) ou, plus récemment, Les Huguenots de Meyerbeer à La Monnaie de Bruxelles. Le premier, particulièrement à l’honneur en cette rentrée de l’Opéra de Paris (où il met également en scène Aïda de Verdi), se distingue par l’efficacité de sa direction d’acteurs, sans oublier le rôle capital de la scénographie, réalisée par son fidèle acolyte Pierre-André Weitz, qui n’a pas son pareil pour concevoir des décors à la fois monumentaux et inspirants. Quant à Marc Minkowski, c’est peu dire qu’il est en terrain connu avec la musique de Gluck, dont il sait exalter la brûlante théâtralité. Une production idoine donc pour lancer la commémoration des 300 ans de la naissance de Gluck, en 2014.

 

Antoine Pecqueur

A propos de l'événement

Alceste
du Jeudi 12 septembre 2013 au Lundi 7 octobre 2013
Palais Garnier
8, rue Scribe 75009 Paris
Palais Garnier. 8, rue Scribe 75009 Paris. Les 12, 19, 22, 25, 28 septembre, 2, 4 et 7 octobre à 19h30. Le 15 septembre à 14h30. Tél. 0 892 89 90 90. Prix : 10 à 195 €.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra