La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Alain Buffard

Alain Buffard - Critique sortie Danse Pantin CN D
Crédit : Stéphane Barbier Légende : Alain Buffard

CN D

Publié le 26 septembre 2017 - N° 258

Le Centre National de la Danse interroge l’œuvre d’Alain Buffard avec la complicité de sa compagnie, PI:ES.

Interprète remarqué de Régine Chopinot, Daniel Larrieu ou Brigitte Farges dans les années 1980, après avoir été formé par Alwin Nikolaïs et Viola Farber au CNDC d’Angers, Alain Buffard se détache un temps d’une Nouvelle danse française qui peine à se renouveler pour se tourner vers les arts visuels, dont il est un chroniqueur. Mais sa découverte des performances provocatrices et polémiques de Vito Acconci, Chris Burden ou des œuvres de Bruce Nauman, comme sa rencontre avec la danse post moderne américaine sous les traits d’Yvonne Rainer et d’Anna Halprin, l’amènent à revenir dans le champ chorégraphique. Il crée ainsi sa compagnie, PI:ES, en 1998, en même temps qu’un premier solo coup de poing et fondateur, Good Boy. Il y questionne sans fard et sans tabou, dans une urgence vitale, la maladie, le genre, la sexualité. Dès lors, et jusqu’à son décès en 2013 à l’âge de 53 ans, il ne va cesser d’agiter la scène contemporaine française de son art transgressif qui ouvre à la danse de nouveaux champs possibles. Dans les quatorze pièces qu’il crée, il interroge inlassablement l’humain et le corps, dans leur dimension intime autant que politique.

Colloque, spectacles, exposition, concert

À l’occasion du dépôt de ses archives et de celles de sa compagnie au CND, l’institution organise du mois d’octobre à celui de décembre un événement interrogeant l’œuvre d’Alain Buffard et son influence. Outre la reprise de pièces emblématiques telles que Good Boy, Mauvais genre ou Les Inconsolés, un colloque ouvert au public étudiera les résonnances actuelles de son travail. Une exposition conçue en 2010 par le chorégraphe au Centre Pompidou sera remontée, tandis qu’une installation vidéo permettra de le (re)découvrir en tant qu’interprète. Un concert du violoncelliste Vincent Ségal, deux installations sonores du duo Ève Couturier/ Jean-Jacques Palix, et une création de Pauline Le Boulba complèteront ce programme.

 

Delphine Baffour

A propos de l'événement

Alain Buffard
du Mercredi 4 octobre 2017 au Samedi 14 octobre 2017
CN D
1 Rue Victor Hugo, 93500 Pantin, France

Tél. 01 41 83 98 98. www.cnd.fr.


Buffard rembobine ! - Exposition : du 4 octobre au 15 décembre de 10h à 19h. Entrée libre.


Good Boy : le 4 octobre à 20h30, les 5, 6, 7 octobre à 19h, le 8 octobre à 18h30. Durée : 45 mn.


Ève Couturier & Jean-Jacques Palix - installations sonores : du 4 au 13 octobre en continu.


Buffard interprète - installation vidéo : du 4 au 13 octobre. Espace de consultation au 1er étage.


Mauvais genre : les 5, 6, 7 octobre à 20h30, le 8 octobre à 18h30. Durée : 55 mn.


Colloque Alain Buffard : le 6 octobre de 11h à 17h30, le 7 octobre de 14h à 17h30, le 8 octobre de 14h à 18h. Entrée libre sur réservation.


Vincent Ségal, concert : le 8 octobre à 20h. Durée : 1h.


Les Inconsolés : les 12, 13, 14 octobre à 20h30. Hors les murs au Centre Pompidou. Durée : 1h.


Le CND Lyon s'associe à cet événement avec un workshop Interpréter Alain Buffard, les projections de My Lunch with Anna et de Alain Buffard, les théâtres du moi, ainsi que trois représentations du spectacle Les Inconsolés.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse