La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Théo Fouchenneret, Cédric Pescia, Vittorio Forte , Dmitry Shishkin, Jean-Marc Luisada, Severin von Eckardstein, Nathanaël Gouin, Andrei Gavrilov, Lilyia Zilberstein et Gabriel Stern : du piano hors des sentiers battus

Théo Fouchenneret, Cédric Pescia, Vittorio Forte , Dmitry Shishkin, Jean-Marc Luisada, Severin von Eckardstein, Nathanaël Gouin, Andrei Gavrilov, Lilyia Zilberstein et Gabriel Stern : du piano hors des sentiers battus - Critique sortie Classique / Opéra
Théo Fouchenneret © Lyodoh Kaneko

PIANO / PARIS

Publié le 28 septembre 2020

Un panorama de quelques-uns des meilleurs récitals de la saison à Paris pour partir à la rencontre de pianistes à découvrir ou redécouvrir. Quand sortir des sentiers battus mène à l’essentiel…

Il y a une petite quarantaine d’années, certains observateurs et impresarios annonçaient la fin du récital de piano, devant la désaffection du public. Les prévisionnistes ont été contredits par l’évolution de la vie musicale. L’opéra retient moins l’attention, les stars du chant sont moins nombreuses et le répertoire se renouvelle moins vite que les mises en scène – qui ne laissent pas toujours de grands souvenirs. D’ailleurs, on n’en enregistre quasiment plus. La musique ancienne semble marquer un peu le pas, confrontée peut-être à la difficulté d’être toujours révolutionnaire, elle gère ses acquis. La musique de chambre et le récital ont donc résisté… en étant aussi au plus près de conditions économiques de plus en plus difficiles. Il n’y a que les récitals de Lieder qui ont quasi disparu. Et il faut s’en lamenter et se réjouir a contrario de l’explosion du nombre d’excellents quatuors à cordes.

Théo Fouchenneret, Cédric Pescia, Vittorio Forte

C’est aussi que deux ou trois générations de pianistes sont apparues qui ont pulvérisé certaines idées reçues. Par exemple, Théo Fouchenneret peut publier à 26 ans la Sonate « Hammerklavier » de Beethoven – son premier CD chez La Dolce Volta -, et être félicité quand il se serait fait tancer autrefois, cette œuvre étant interdite aux jeunes. Il va jouer cette sonate et dialoguer avec l’altiste Adrien La Marca, aux Bouffes du Nord, le 31 octobre.

Professeur à Genève, Cédric Pescia est un de ces cinquantenaires dont on se demande pourquoi le talent n’est pas davantage mis en valeur par les grandes institutions. Philippe Cassard lui a consacré du temps dans ses « Portraits de famille » sur France Musique. Les auditeurs ont ainsi pu apprécier l’envergure de cet artiste. Il sera Salle Cortot, le 14 octobre.

Un mois plus tard, ce sera au tour de Vittorio Forte, le plus français des Italiens d’être Salle Cortot, le 18 novembre. Ses disques (Lyrinx) et des vidéos sur Youtube montrent les qualités suprêmes d’un jeu d’une élégance et d’une profondeur troublantes en ce qu’elles s’imposent avec un naturel désarmant

Dmitry Shishkin, Jean-Marc Luisada, Severin von Eckardstein

Le 22 novembre, Dmitry Shishkin leur succèdera à la Scala. Il est russe, a 28 ans, a remporté la médaille d’argent au Concours Tchaïkovski 2019 qui a vu la consécration d’Alexandre Kantorow. Magnifique pianiste, élégant, virtuose et profond.

A 62 ans, Jean-Marc Luisada n’est pas un pianiste de l’année. Mais son jeu n’a rien perdu de la poésie parfois fantasque de ses débuts. Depuis, l’enseignement l’a occupé et a canalisé ses intuitions poétiques tout en élargissant son répertoire. A Gaveau, le 25 novembre, il jouera Bach, Schumann, Fauré et Gershwin.

Severin von Eckardstein n’est pas très connu, malgré des premiers prix aux concours Artur Schnabel en 1998 et Reine Elisabeth en 2003 ! Beaucoup voient en ce quadragénaire le plus grand pianiste allemand depuis Wilhelm Kempff et Christian Zacharias. Il a joué à Paris ces dernières années, impressionnant par son aura et son autorité musicale. Il sera salle Cortot, le 9 décembre, pour un programme encore à confirmer.

Nathanaël Gouin, Andrei Gavrilov, Lilyia Zilberstein

Nathanaël Gouin a publié à 29 ans, chez Mirare, un disque Liszt tournant autour de l’idée de la mort, parcours exigeant sur le plan pianistique et expressif. Formidable disque auquel vient de s’ajouter un album consacré à un étonnant « Bizet sans paroles » chez le même éditeur. Il donnera l’intégrale des Années de Pèlerinage de Liszt, le 10 avril, Salle Gaveau : le même jour, en trois récitals !

Le 12 avril, le Russe Andrei Gavrilov, né en 1955, fera sa rentrée parisienne, dans la même salle. Il y a vingt ans qu’il n’avait pas joué à Paris, lui qui partageait des séances d’enregistrement avec son ami Sviatoslav Richter – bien malin celui qui reconnaîtrait en aveugle l’un de l’autre dans les suites de Haendel qu’ils ont publiées chez Warner.

Lilyia Zilberstein n’est plus non plus une débutante. Ses débuts à l’Ouest, à la fin des années 1980, furent éclatants. Puis, la Russe s’est faite plus discrète, enseignant à Hambourg et jouant néanmoins souvent à deux pianos avec Martha Argerich. Pianiste magnifique aux moyens impressionnants et au répertoire ouvert. Elle a 55 ans : sa carrière future nous réserve bien des surprises. Elle jouera dans l’Auditorium de Radio-France, le 27 avril.

Gabriel Stern

Pour finir cette sélection de quelques récitals de la saison 2020-2021, je voudrais faire une mention spéciale pour celui du tout jeune Gabriel Stern. Il a 27 ans, vit et étudie à Genève, a publié en 2019 des Variations Goldberg de Bach magnifiques pour leur alliage de science et de spontanéité (Lyrinx). Il vient de triompher dans les Etudes transcendantes de Liszt, à la Roque d’Anthéron. Le 20 janvier, Salle Cortot, il donnera les Funérailles et sept des Études de Liszt, l’Arabesque de Schumann et la Sonate op. 111 de Beethoven !

 

Alain Lompech

A propos de l'événement

Théo Fouchenneret, Cédric Pescia, Vittorio Forte , Dmitry Shishkin, Severin von Eckardstein, Nathanaël Gouin, Andrei Gavrilov, Lilyia Zilberstein et Gabriel Stern : du piano hors des sentiers battus


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra