La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Festival

Festival d’Aix-en-Provence

Festival d’Aix-en-Provence - Critique sortie Classique / Opéra

Le chef Simon Rattle et le metteur en scène Stéphane Braunschweig poursuivent leur collaboration autour du Ring des Nibelungen de Wagner. Première de La Walkyrie le 29 juin à 17h30 au festival d’Aix-en-Provence.

Publié le 10 juin 2007

L’édition 2007 du légendaire festival d’art lyrique est marquée par la production de La Walkyrie qui inaugurera la nouvelle salle du Grand Théâtre de Provence le 29 juin.

L’enchantement wagnérien continue à Aix. Après le prologue (L’Or du Rhin) l’an dernier, le festival scénique de L’Anneau du Nibelung se poursuit avec la première des trois journées (La Walkyrie), programmée dans la toute nouvelle salle du Grand Théâtre de Provence. Dans L’Or du Rhin, la cohésion exemplaire de l’interprétation musicale et du travail scénique avait été saluée. Stéphane Braunschweig, l’un des metteurs en scène les plus intelligents d’aujourd’hui avait démontré toute sa capacité à souligner la profondeur cachée des personnages, sans jamais franchir le pas de l’exagération. A cette approche minutieuse répond la direction extraordinairement limpide de Simon Rattle à la tête de l’Orchestre philharmonique de Berlin, bien évidemment l’instrument idéal pour interpréter Wagner, et d’une distribution de haut vol. Autre production phare de cette édition 2007, De la maison des morts, ultime opéra de Janacek, réunit un tandem de choc avec Patrice Chéreau à la mise en scène et Pierre Boulez dirigeant le Mahler Chamber Orchestra. Mozart n’est pas oublié avec une nouvelle production des Noces de Figaro mise en scène par Vincent Boussard et dirigée par Daniel Harding, et la reprise de L’Enlèvement au sérail vu par Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff, dirigé par Marc Minkowski. Enfin, René Jacobs dirige L’Orfeo de Monteverdi (mise en scène de Trisha Brown) et Kenneth Weiss un programme scénique autour des madrigaux. A noter enfin, trois concerts du Philharmonique de Berlin (Septième Symphonie de Bruckner et musique française dont une création de Pascal Dusapin par Simon Rattle, programme 20e siècle par Pierre Boulez).

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra