La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan / Face to face

Sir Roger Norrington

Sir Roger Norrington - Critique sortie Classique / Opéra Paris Maison de la Radio
Sir Roger Norrington dirige deux concerts avec l’Orchestre philharmonique de Radio France. © DR

Deux grands chefs anglais font l’actualité de ce mois d’avril. À la tête de l’Orchestre philharmonique de Radio France, Sir Roger Norrington dirige deux programmes unissant classicisme et romantisme. À la Philharmonie et au Théâtre des Champs-Élysées, Sir Simon Rattle interprète Bruckner avec son « futur » orchestre (le London Symphony Orchestra) mais aussi, sur instruments d’époque, avec l’Orchestra of the Age of Enlightenment.

SYMPHONIQUE / RADIO FRANCE

Publié le 27 mars 2016 - N° 242

Avec Roger Norrington, la quête de l’authenticité se confond souvent avec une démarche toute personnelle.

Depuis plus d’un demi-siècle, ce natif d’Oxford a mis toute son énergie (et il en a encore, à 82 ans !) à combattre l’académisme et les mauvaises habitudes dans l’interprétation des répertoires baroque, classique et romantique. Fondateur dès 1962 du Heinrich Schütz Choir de Londres, il participe à l’essor du mouvement baroque britannique – qu’illustrent également Trevor Pinnock, Christopher Hogwood ou, un peu plus tard, John Eliot Gardiner – en créant, en 1978, les London Classical Players. Véritable laboratoire, où Roger Norrington a pu expérimenter ses interprétations, l’orchestre a notamment livré des lectures décapantes – décapées aussi, pourrait-on dire – des symphonies de Beethoven.

Dynamisme, érudition et fantaisie

Parallèlement, le chef anglais a toujours tenu à confronter ses idées à la pratique des orchestres « traditionnels », et il a fait profiter de son dynamisme, de son érudition et de sa grande fantaisie (que l’on pourra goûter lors du concert en famille du samedi 23 avril au matin) l’Orchestre symphonique de la Radio de Stuttgart, dont il a été le chef principal de 1998 à 2011, ou, plus récemment, l’Orchestre de chambre de Paris en tant qu’artiste associé. Ses deux concerts avec l’Orchestre philharmonique de Radio France s’ouvrent avec une symphonie de Haydn (la 49e dite « La Passion » le 23 avril, la 82e « L’Ours », première des Symphonies « parisiennes » le 30), redoutable exercice de rythme et d’expression. Dans la Troisième Symphonie « rhénane » de Schumann, comme dans la bien moins courante Première Symphonie de Mendelssohn, les musiciens seront probablement invités à remiser quelques-unes de leurs habitudes – sur lesquelles ils ont, du reste, souvent eu déjà l’occasion de prendre du recul, en travaillant régulièrement, par exemple, avec Ton Koopman. Enfin, on attend avec beaucoup de curiosité les deux concertos de Mozart – le 27e et le 22e – confiés respectivement à Adam Laloum et Philippe Cassard.

 

J.-G. Lebrun

A propos de l'événement

Sir Roger Norrington
du Samedi 23 avril 2016 au Samedi 30 avril 2016
Maison de la Radio
116 Avenue du Président Kennedy, 75016 Paris, France

Samedi 23 avril à 11h (concert en famille) et 20h, samedi 30 avril à 20h. Tél. : 01 56 40 15 16.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra