La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Saison polonaise à la Cité de l’histoire de l’immigration

Saison polonaise à la Cité de l’histoire de l’immigration - Critique sortie Théâtre
© Piotr Malecki légende : Les Émigrés de Slawomir Mrozek par la troupe du Teatr Wiczy.

Publié le 10 février 2011 - N° 185

Une vaste exposition ainsi qu’une programmation artistique mettent en lumière les migrations polonaises vers la France.

Pour compléter l’exposition rétrospective Polonia, des Polonais en France depuis 1830, en place jusqu’à l’été prochain, la Cité nationale de l’histoire de l’immigration a élaboré une programmation artistique foisonnante et plurielle, qui en quatre week-ends éclaire de façon singulière la question des migrations polonaises vers la France, que ce soient en direction de Paris, des bassins miniers du Nord, de la Lorraine et d’Alsace, ou des départements agricoles du Centre et de l’Est. Des raisons historiques et sociologiques expliquent la relation entre la France et la Pologne : pays des Droits de l’Homme, la France est aussi la patrie de Napoléon qui a favorisé en 1807 la création d’un Duché de Varsovie sur des territoires enlevés à la Prusse. Au fil des week-ends, des oeuvres de théâtre, musique, cinéma ainsi que des tables rondes font vivre et confrontent diverses expériences d’exilés. Pour débuter le premier rendez-vous (4 au 6 février), intitulé « France/Pologne : aller-retour », la Cité nationale de l’histoire de l’immigration a voulu mettre en lumière les phénomènes migratoires dans les pays d’Europe centrale depuis la chute du Mur et a confié la direction artistique du projet à Sophie Akrich.

Lien à une langue

Résultat : une création théâtrale, Gare de l’Est, qui transforme le bâtiment imposant du Palais de la Porte Dorée en lieu de transit, avec ses salles et files d’attente, ses guichets, vitrines, bureaux, cafés… Le spectateur est ainsi convié à une déambulation guidée, où théâtre, vidéo, musique et arts plastiques conjuguent leurs effets, à un parcours interrogeant l’appartenance, le lien à une terre, une histoire, une langue. La création s’appuie sur divers écrits – témoignages, chansons, articles de presse, textes dramatiques… -, dont les questionnaires de Max Frisch sur le rapport au pays d’origine et à l’identité culturelle. Début mai, dans le cadre du week-end « Jeune création polonaise » (les 6 et 7 mai), une pièce d’Anna Smolar, Comment j’ai heurté le Palais de la Culture, confronte l’histoire de ceux qui ont quitté la Pologne pour la France, mais aussi l’expérience de ceux qui ont choisi la Pologne comme terre d’accueil, à travers cinq témoins, dont l’acteur Andrzej Seweryn. A signaler aussi un week-end consacré aux « Juifs polonais de France et de Pologne » ( du 4 au 6 mars, avec tables rondes, cinéma et concert Klezmer) et le dernier (4 et 5 juin), intitulé « Bande dessinée et animation ». A ne pas manquer, Les Émigrés de Slawomir Mrozek par la troupe du Teatr Wiczy dans une… caravane. Attention, nombre de spectateurs restreint !

Agnès Santi


Saison polonaise à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, Palais de la Porte Dorée, 75012 Paris. Tél : 01 53 59 58 60. A partir de début février. Site : www.histoire-immigration.fr

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre