La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Polyptyque Escalante

Polyptyque Escalante - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : DR Légende : « L’auteure Ximena Escalante et la metteure en scène Sylvie Mongin-Algan. »

Publié le 10 février 2011 - N° 185

Dans le cadre de l’Année du Mexique en France (organisée de janvier à décembre 2011 par L’Institut Français*), Sylvie Mongin-Algan met en scène au Nouveau Théâtre du 8e, à Lyon, quatre pièces de l’auteure Ximena Escalante. Un voyage au cœur d’une écriture se situant entre les domaines du mythe et de la réalité.

Dramaturge, mais aussi critique théâtrale, pédagogue et scénariste, Ximena Escalante est, à 46 ans, l’une des figures majeures du paysage théâtral mexicain contemporain. Auteure de nombreuses pièces à travers lesquelles elle revisite les mythes fondateurs de la culture universelle pour scruter le quotidien de ses concitoyens, Ximena Escalante interroge les thématiques de l’amour, de la passion et des conflits que ces sentiments peuvent entraîner. C’est en 2005, lors d’un chantier ayant pour thème la figure de Phèdre réalisé au Nouveau Théâtre du 8e (« Dix Phèdre, d’Euripide à nos jours »), que Sylvie Mongin-Algan a découvert cette écriture. « Je me suis passionnée pour sa pièce, Phèdre et autres Grecques, déclare la metteure en scène. Ximena Escalante et moi avons fait connaissance quatre ans après ce chantier, à l’occasion d’une rencontre organisée, au Salon du Livre, autour de son écriture et de la mise en théâtre que j’avais proposée de son texte. Puis, nous nous sommes revues chez elle, à Mexico, lors d’un voyage organisé par Culturesfrance. L’évidente similitude de notre questionnement théâtral, nos explorations respectives des grandes figures mythiques, m’ont donné envie de poursuivre l’aventure en sa compagnie. » C’est cette année, en 2011, à l’occasion de l’Année du Mexique en France, que Sylvie Mongin-Algan a choisi de continuer son travail sur cette œuvre.
 
La juxtaposition de quatre singularités
                                                                                                                
Elle le fait à travers un polyptyque théâtral composé de quatre pièces, ramenant ainsi à notre contemporanéité les figures d’Electre (Electre se réveille), d’Andromaque (Andromaca real), de Phèdre (Phèdre et autres Grecques) et de Salomé (Moi aussi je veux un prophète). C’est avec ce dernier texte que débutera le Polyptyque Escalante, à partir du 12 février. Un texte qui — de la guerre des cartels de la drogue (qui a fait de la décapitation une pratique courante au Mexique), aux « vieilles figures de séductrices » que représentent Salomé et Judith — établit des liens entre le désir et cette forme de mise à mort particulière qu’est la décollation. « J’embarque dans la grande aventure du Polyptyque Escalante une vingtaine de membres d’équipage, explique Sylvie Mongin-Algan. Des scénographes (ndlr, les Mexicains Carmen Mariscal et Carlos Torres), des comédiens, des créateurs lumière, des créateurs son, des costumiers, des techniciens… Chacune des quatre pièces vivra sa propre vie de manière indépendante, et le polyptyque nous en révélera une nouvelle, plus secrète, dans la juxtaposition de ces quatre singularités. Tout au long de ce voyage, l’équipage aura besoin d’escales, il livrera à chaque fois la pièce explorée, traversée, découverte, se nourrira du regard du public, y puisera de nouvelles forces et repartira pour une nouvelle étape, libéré de la peur de s’égarer en chemin… »
 
Manuel Piolat Soleymat 


*Anciennement Culturesfrance.
 

Polyptyque Escalante : textes de Ximena Escalante (publiés aux éditions « Le Miroir qui fume »), mises en scène de Sylvie Mongin-Algan. Moi aussi je veux être un prophète (texte français de Philippe Eustachon), le 12, puis du 17 au 19 février 2011 ; Electre se réveille (texte français d’Aurélie Dupire), le 2, puis du 7 au 9 avril 2011 ; Andromaca real (texte français d’Aurélie Dupire), le 14, puis du 19 au 21 mai 2011 ; Phèdre et autres Grecques (texte français de Philippe Eustachon), printemps-été 2011. NTH8 / Nouveau Théâtre du 8e, 22, rue du Cdt-Pégout, 69008 Lyon. Réservations et renseignements au 04 78 78 33 30 ou sur www.nth8.com.

A propos de l'événement

Région


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre