La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Nous campons sur les rives, de Mathieu Riboulet, mis en scène par Hubert Colas

Nous campons sur les rives, de Mathieu Riboulet, mis en scène par Hubert Colas - Critique sortie Théâtre Nanterre Nanterre-Amandiers - Centre dramatique national
© Marc Antoine Serra Hubert Colas

De Mathieu Riboulet / Mes Hubert Colas

Publié le 19 décembre 2019 - N° 283

Avec Nous campons sur les rives, Hubert Colas offre une traversée en deux temps de l’œuvre de Mathieu Riboulet. Où il est question d’être là, parmi les vivants. Surtout ceux qui évoluent en marge de la société.

« L’écriture de Mathieu Riboulet m’accompagne depuis des années. La manière dont elle s’attache aux êtres en marge de la société me touche. J’aime la façon dont l’auteur, qui nous a quittés en 2018, a puisé dans son intimité pour parler de la différence, avec une grande sobriété. Avec élégance et noblesse. C’est pourquoi dans le cadre du festival international des arts et des écritures contemporaines Actoral que je dirige à Marseille, je l’ai invité plusieurs fois à venir lire ses derniers romans. Soufflée par plusieurs amis, l’idée de créer un spectacle autour de son œuvre m’a souvent traversé ces dernières années. Mais c’est en retrouvant le comédien Frédéric Leidgens, lui aussi amoureux du verbe de l’écrivain, que cela s’est concrétisé. Nous a ensuite rejoints Thierry Raynaud, compagnon de longue date qui partage mon grand intérêt pour les écritures contemporaines.

Une méditation sur la notion de présence au monde 

Frédéric porte le texte qui donne son titre au spectacle, Nous campons sur les rives. Écrit et prononcé par Mathieu Riboulet en 2017 à l’occasion du Banquet du livre de Lagrasse, ce récit est une méditation sur l’époque et la notion de présence au monde. Sur la nécessité de transmettre aussi, accentuée par la maladie dont l’auteur se savait alors atteint. Thierry Raynaud s’empare quant à lui d’un texte très différent, Lisières du corps, où il est question du désir. Avec son humanité, son empathie habituelle, l’écrivain y rapporte sa découverte du plus grand sauna gay de Cologne. Et interroge le regard porté sur un corps malade, chaotique. Ces deux textes sont porteurs d’images fortes, que je veux donner à voir et à entendre en toute sobriété. Comme un hommage au disparu et à tous ceux dont il s’est fait le porte-voix. »

Propos recueillis par Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Nous campons sur les rives, de Mathieu Riboulet, mis en scène par Hubert Colas
du Jeudi 23 janvier 2020 au Dimanche 9 février 2020
Nanterre-Amandiers - Centre dramatique national
7 avenue Pablo Picasso, 92000 Nanterre

Du 23 au 26 janvier et du 6 au 9 février 2020. Les jeudis et vendredis à 20h, les samedis et dimanches à 18h. Tél : 01 46 14 70 00. www.nanterre-amandiers.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre