La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Naufragé(s) texte, mes et interprétation Gabriel F.

Naufragé(s) texte, mes et interprétation Gabriel F. - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre du Rond-Point
Gabriel F., dramaturge et inventeur de formes. Crédit : Diego Bresani

Théâtre du Rond-Point / texte, mes et interprétation Gabriel F. / direction artistique et musicale Marco Michelângelo

Gabriel F., dramaturge et inventeur de formes, joue sa vie et son rôle en compagnie de Gaspard Liberelle, qui a traduit le texte de cette « comédie poétique avec entorses musicales » en français.

Qui est le personnage principal ?

Gabriel F. : Il s’appelle Gabriel F. (comme moi !). Il est à la fois auteur, acteur et metteur en scène. Gabriel F. décide d’écrire un monologue autobiographique pour raconter au public la plus belle histoire d’amour que le monde ait connu : la sienne ! Solitaire, égoïste et égocentrique, ce personnage qui est une sorte de caricature de moi-même est nostalgique d’un passé soi-disant parfait, mais qui a déjà été altéré par le philtre de la mémoire et celui de la fiction.

Comment la collaboration avec Gaspard Liberelle s’est-elle mise en place ?

G.F. : J’ai rencontré Gaspard Liberelle en 2015, alors que je travaillais déjà sur l’écriture de Naufragé(s). Au début, je concevais cette création comme un monologue, puis Gaspard a déboulé dans la vraie vie pour finir par s’introduire dans la fiction ! Personnellement, j’avais grande hâte de partager la scène avec quelqu’un d’autre et le monologue s’est ainsi transformé en dialogue. C’est une très belle rencontre qui est venue modifier la structure initiale de la création, qui en est devenue d’une certaine façon le cœur battant.

« Le narcissisme du personnage crée de l’empathie avec le public. »

Quelle est la place de la musique dans ce spectacle et le rôle qu’a joué Marco Michelangelo dans son élaboration ?

G.F. : La musique joue un rôle fondamental dans Naufragé(s). Gabriel déclare qu’il ne peut imaginer sa vie sans le soutien d’une bande sonore. Ce personnage est aussi un grand habitué des karaokés. Marco Michelângelo, avec qui j’ai travaillé sur la totalité des spectacles de notre compagnie, est également auteur, acteur et metteur en scène. Nous avons fondé ensemble, il y a maintenant une dizaine d’années, la Compagnie Teatro de Açúcar au Brésil, et collaboré depuis, systématiquement, sur les questions artistiques et sonores. Sur Naufragé(s), Marco m’a accompagné de son regard extérieur, il a notamment composé la chanson d’amour que Gabriel F. joue sur la plage, au ukulélé.

Comment le narcissisme revendiqué du personnage peut-il atteindre le public ?

G.F. : Étonnamment, je crois que le narcissisme du personnage est une des caractéristiques qui crée de l’empathie avec le public. Selon moi, quand quelque chose nous touche en tant que spectateur, c’est parce que nous sommes en capacité de nous identifier, même s’il s’agit de défauts de caractère. Nous sommes tous un peu narcissiques et donc capables d’éprouver pour ce personnage, certes plein de défauts, de l’empathie, voire de nous identifier à lui.

Qu’apprend-on de l’amour à l’occasion de ce spectacle ?

G.F. : On apprend que l’amour n’a pas besoin de la fiction pour être beau. Il n’a besoin ni de bande sonore, ni de paysage parfait, ni d’illumination particulière. C’est tout à fait le contraire : l’amour arrive quand il arrive. Et quand il se produit, c’est lui qui rend tout plus beau, lui qui magnifie la lumière, nous donnant parfois la curieuse sensation de percevoir une bande sonore, dans le silence le plus absolu.

Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement

Naufragé(s) texte, mes et interprétation Gabriel F.
du Mardi 8 janvier 2019 au Dimanche 3 février 2019
Théâtre du Rond-Point
2bis, avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris

Du mardi au samedi à 20h30 ; le dimanche à 15h30 ; relâche le lundi et le 13 janvier. Tél. : 01 44 95 98 21.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre