La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Milieu

Milieu - Critique sortie Théâtre Nanterre Théâtre Nanterre-Amandiers
La marionnette de Milieu. © Benoît Schupp

Théâtre Nanterre-Amandiers / conception et jeu Renaud Herbin

Publié le 19 février 2018 - N° 263

Dans Milieu, Renaud Herbin revisite le castelet et s’approprie les techniques de la marionnette à fils pour mettre en scène un enfermement. Celui d’un pantin de bois dans un cylindre beckettien.

Entre Renaud Herbin et la marionnette, c’est une histoire aux rebondissements multiples. Une relation marquée par les évolutions de la discipline, qui contribue aussi à en élargir les possibles. Soit grâce à son ouverture à d’autres arts, soit par la modernisation de techniques traditionnelles. Créée en 2016 au TJP – Centre dramatique d’Alsace Strasbourg dont il est le directeur, sa pièce Milieu se situe, comme son titre l’indique, entre ces deux orientations. Sans paroles, cette forme courte – 30 minutes seulement – convoque une marionnette à fils dans un univers proche de l’installation. Soit un grand cylindre noir qui tient lieu de castelet à l’artiste, autour duquel le public est invité à circuler. Perché sur son élégant dispositif, l’artiste est contraint à des mouvements complexes qui placent aussi Milieu aux confins du cirque et de la danse. Comme At the still point of the turning world, dont la première a lieu ce mois-ci lors de la biennale Les Giboulées (16-24 mars 2018), où Renaud Herbin s’entoure de la danseuse Julie Nioche, de la chanteuse Sir Alice et du marionnettiste Aïtor Sanz Juanes pour interroger ce que la danse fait à la marionnette. Dans Milieu comme dans toutes ses créations, le directeur du TJP porte à un sommet l’ambiguïté du marionnettiste. Sa troublante polyvalence de concepteur, de constructeur et d’interprète. Tout en déployant une fable teintée d’absurde.

Le Dépeupleur dépeuplé

Enfermé dans son cylindre et prisonnier de ses fils, le pantin couleur bois conçu par Paulo Duarte – collaborateur de longue date de Renaud Herbin – évoque Le Dépeupleur de Samuel Beckett. Un récit qui décrit avec une précision quasi-mathématique le microcosme qui, dans la mesure du possible, se déploie à l’intérieur d’un « cylindre surbaissé ». Milieu est donc un Dépeupleur en modèle réduit, où la marionnette est l’unique habitante de sa prison. On pense aussi à Actes sans paroles du même auteur, déjà mis en scène par le marionnettiste François Lazaro. Sur un sol recouvert de granulés de glace qui ne tardent pas à fondre, la créature articulée tente de négocier avec un ciel qui la manipule et une terre qui se dérobe sous ses pieds. En vain, elle multiplie les stratégies d’évasion, tandis que le manipulateur se contorsionne pour mettre en valeur son petit homme de bois. Car dans Milieu, les rapports corps-objet sont loin d’être simples : si l’artiste impose ses projets à sa marionnette, il est également contraint de s’adapter aux particularités de celle-ci. Tout en délicatesse, cette petite forme dit ainsi beaucoup de la discipline de Renaud Herbin. De sa capacité à interroger l’humain.

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Milieu
du Mardi 6 mars 2018 au Dimanche 11 mars 2018
Théâtre Nanterre-Amandiers
7 avenue Pablo Picasso, 92000 Nanterre, France

Le 6 à 10h et 14h15, le 7 à 10h et 19h30, le 8 à 14h15 et 19h30, le 9 à 10h et 19h, le 10 à 18h, le 11 à 15h30. Tel : 01 46 14 70 00. Durée du spectacle : 30 mins. Vu au TJP à Strasbourg.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre