La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Gros Plan

Michel Legrand : un hommage par Mikko Franck, Fred Pallem, l’Orchestre Philharmonique de Radio France…

Michel Legrand : un hommage par Mikko Franck, Fred Pallem, l’Orchestre Philharmonique de Radio France… - Critique sortie Jazz / Musiques Paris Maison de la Radio
Hommage à Michel Legrand à la Maison de la Radio.

RADIO-FRANCE / HOMMAGE

Publié le 19 décembre 2019 - N° 283

Il y a tout juste un an, Michel Legrand quittait ce monde qu’il avait contribué à rendre plus beau. Trois concerts exceptionnels à la Maison de Radio-France célèbrent sa musique dans quelques-unes de ses nombreuses dimensions : musique de cinéma, jazz et chanson.

La vie musicale française aura attendu qu’il atteigne un âge avancé, puis son décès le 26 janvier dernier, à l’âge de 86 ans, pour mesurer l’envergure de Michel Legrand, à coup sûr son musicien de la seconde moitié du XXème siècle le plus écouté dans le monde. Trois fois oscarisés, pour ne faire référence qu’au volet cinématographique de son œuvre – avec successivement L’Affaire Thomas Crown en 1968, Un été 42 en 1971 et Yentl en 1983 -, mélodiste et orchestrateur hors pair, Michel Legrand fait partie de cette espèce à part et rare de musicien ouvert à tous les sons, pour lesquels leur art est un tout. Qu’il s’agisse de musique classique, de jazz, de chanson populaire ou de création pour l’image. Qu’il s’agisse de chanter, de composer, d’arranger ou de jouer du piano. « J’ai appris tout seul à écrire de la musique, à l’âge de cinq ou six ans, j’étais très en avance. Finalement, ma mère a compris que je m’intéressais au piano et à rien d’autre. Alors en 1942, en pleine occupation, je suis allé au Conservatoire. J’avais 10 ans et je me suis dit : « C’est mon monde ». J’ai eu comme professeur Nadia Boulanger… Je la détestais parfois parce qu’elle était très exigeante, mais elle était extraordinaire, déclarait Michel Legrand en 2018 dans un passionnant entretien au Guardian. Il ajoutait : « Quand j’ai fini le Conservatoire de Paris, j’avais 20 ans et j’avais l’impression que je pouvais tout faire : écrire des symphonies, être un pianiste classique virtuose, un pianiste de jazz – cela me plaisait beaucoup, car vous êtes libre et je sais improviser -, un chanteur, un chef d’orchestre. Alors j’ai dit que mon rêve dans ma vie serait de tout faire ». Ce rêve, on le sait, devint réalité.

Symphonique avec Mikko Franck, Jazz avec Fred Pallem

Dans la maison Radio-France, où il avait enregistré en 2016 ses Concerto pour violoncelle (avec Henri Demarquette en soliste) et Concerto pour piano avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par son directeur musical Mikko Franck, œuvres « classiques » tardives auxquelles il était très attaché, trois concerts importants sont à l’affiche en ce mois de janvier. D’abord une soirée Cinéma partagée entre une œuvre nouvelle d’Alexandre Desplat, l’un de ses fils spirituels, à qui sera remis le Prix France Musique Sacem de la musique de film, puis un florilège de partitions symphoniques, des raretés comme la musique du film-testament d’Orson Welles The Other side of the wind ou la partition inédite de La Rose et la flèche, mais aussi des « tubes » mondialement connus dont les Suite Jacques Demy (Les Parapluies de Cherbourg / Les Demoiselles de Rochefort / Peau d’âne) et Suite Steve McQueen (Le Mans / Le Chasseur / L’Affaire Thomas Crown). Suivront une soirée Jazz placée sous la direction artistique de Fred Pallem à la tête de son grand format Le Sacre du Tympan, augmenté de 12 cordes, dans des arrangements inédits, puis un programme intitulé La musique en-chantée consacré à la chanson à travers des reprises par de jeunes interprètes de titres tels que Sans toi, Je ne pourrai jamais vivre sans toi, la Chanson des jumelles, What are you doing the rest of your life, Les Moulins de mon cœur, Un parfum de fin du monde

Jean-Luc Caradec

A propos de l'événement

Michel Legrand : un hommage par Mikko Franck, Fred Pallem, l’Orchestre Philharmonique de Radio France…
du Vendredi 24 janvier 2020 au Dimanche 26 janvier 2020
Maison de la Radio
116 Avenue du Président Kennedy, 75016 Paris

Tél. : 01 56 40 15 16.


Programme Cinéma : vendredi 24 janvier à 20h à l’Auditorium. Avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France.


Programme Jazz : samedi 25 janvier à 20h30 au Studio 104.


Programme Chanson : dimanche 26 janvier à 16h à l’Auditorium.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques