La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Michel Jolivet

Michel Jolivet - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 novembre 2010

Pourquoi faut-il raconter des histoires ?

Le collectif Mondoral célèbre le conte et les arts de la parole au Théâtre de l’Odéon et à L’Université Paris VII – Diderot. Entretien avec Michel Jolivet, directeur de la Maison du Conte de Chevilly-Larue.

Pourquoi cette double manifestation ?
Michel Jolivet : L’événement est mené par Mondoral qui réunit quatre lieux mettant en visibilité l’art du conte et les arts de la parole et vise à mettre en lumière le troubadour d’aujourd’hui. Etre accueilli par Olivier Py et son équipe est un signe fort car l’Odéon est un lieu exceptionnel de l’art de la parole poétique, politique et polémique. Deux jours après, les manifestations à l’Université Paris-Diderot permettront de resserrer l’interrogation en ateliers, en échanges et en débats sur l’art du conteur et celui de la transmission de la parole.
 
Pouvez-vous préciser le contenu de ces manifestations ?
M. J. : A l’Odéon, quatre parties de cent vingt minutes chacune accueilleront huit participants (personnalités artistiques, écrivains, scientifiques, psychanalystes, conteurs) qui exposeront leurs réponses à la question « Pourquoi faut-il raconter des histoires ? ». Ces exposés seront suivis d’un débat et chaque partie s’ouvrira avec une histoire dite par un conteur. A L’Université Paris-Diderot, sous le patronage de Bernadette Bricout, sommité de l’art du conte, du collectage, seront organisés des ateliers dans plusieurs salles entre lesquelles on pourra naviguer.
 
« L’art du conte est un art de la relation. »
 
Qu’est-ce qu’un conteur ?
M. J. : Le conteur est un auteur, une personnalité qui a un répertoire, en plus d’un narrateur. Ce qui fait le conteur, ce sont ses grands récits dont il est l’adaptateur ou l’auteur. C’est une bibliothèque ambulante qui contient des récits mais aussi quelqu’un qui sait parler de l’histoire des histoires. C’est un homme de transmission et l’art du conte est un art de la relation. Un conteur est un homme de théâtre, comédien, metteur en scène, mais aussi poète. Souvent, la reconnaissance d’un artiste passe par la scène. Quelques conteurs abordent la scène mais beaucoup travaillent sur des territoires qui ne sont pas des scènes traditionnelles, en milieu rural, dans les quartiers, partout où il y a de la vie, chez les gens. Il y a en France entre cinq et huit cents conteurs dits professionnels, soit une dizaine par département. Ils travaillent souvent dans des lieux peu mis en lumière. En tant que directeur d’un lieu, j’ai pour ma part beaucoup œuvré à aider les conteurs à s’exprimer sur scène mais ils investissent d’autres champs, mettant parfois tout un territoire en mouvement comme l’a fait par exemple Yannick Jaulin à Pougne-Hérisson.
 
Quelle est l’importance de cet art de la parole ?
M. J. : Nous sommes construits par des récits et la qualité de ces récits fait celle de notre transmission. La parole est née du besoin de raconter. Au commencement était non pas le verbe mais l’histoire. Ceux qui ont été baignés par des histoires, et pas seulement par des conteurs, sont des gens plus fortement construits. On l’observe ainsi dans les écoles maternelles : chez les enfants, le niveau d’art de la parole est prépondérant pour les acquisitions futures. Cette parole d’homme à homme, cet échange, cette relation physique, charnelle, cet art premier est capital pour la construction d’un être.
 
Propos recueillis par Catherine Robert


Pourquoi faut-il raconter des histoires ? Transmettre ? Le 6 décembre 2010, de 10h à 22h. Théâtre de l’Odéon. Place de l’Odéon, 75006 Paris. Réservations au 01 44 85 40 40. Les 1001 vies du conte. Les 8 (de 10h à 20h30), 9 (de 10h à 18h) et 10 décembre (de 17h à 20h30) à l’Université Paris VII – Diderot, Hall A, bâtiment des Grands Moulins, 5, rue Marguerite-Duras, 75013 Paris. Réservations au 01 49 08 50 85. Journées organisées par le collectif Mondoral (Conservatoire de Littérature Orale de Vendôme, Maison du Conte de Chevilly-Larue, Centre des Art du Récit en Isère, association Paroles Traverses à Rennes). 
Renseignements sur
www.conte-artsdelaparole.org

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre