La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Marek Janowski et l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo

Marek Janowski et l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo - Critique sortie Classique / Opéra
(légende photo/ crédit : Piffaut-Lavoué/MYOP) « C’ est pas du RAP, je fais du R.U.P, Rap d’Utilité Publique… » affirme-t-il

Publié le 10 juin 2007

Le grand chef allemand fait ses adieux à la formation monégasque lors d’un concert exceptionnel à la Salle Pleyel.

Fondé en 1856, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo est l’une des phalanges symphoniques historiques du continent européen. Dépositaire d’un passé glorieux (Toscanini, Walter, Kleiber et beaucoup d’autres furent ses invités de légende), l’orchestre fête cette saison son 150e anniversaire. Une célébration qui coïncide avec le départ du grand chef allemand Marek Janowski, appelé en 2000 au poste de directeur musical pour apporter une rigueur et un souffle nouveaux. Du point de vue du répertoire, son travail s’est résolument inscrit dans une politique de changement et d’audace artistiques, soulignée par l’apparition à l’affiche des concerts d’œuvres majeures des 20e ou 21e siècles, de Messiaen, Dutilleux, Betsy Jolas, Canat de Chizy, Henze, Pärt, Penderecki, Sciarino, etc. Bien connu des mélomanes parisiens, Janowski a aussi travaillé, comme il l’a fait au Philharmonique de Radio France, sur l’homogénéité et la sonorité d’ensemble de sa formation. Un travail à la fois d’orfèvre et de titan qui trouvera son aboutissement dans la sublime et exigeante Symphonie n°8 (version Nowak 1890) de Bruckner. La fin d’une collaboration exemplaire. L’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo peut aujourd’hui grâce à elle poursuivre sa route dans les meilleures conditions…

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra